Accueil » Société » Précollecte des ordures ménagères : lancement de la campagne de vulgarisation du règlement de l’hygiène et de la salubrité publique

Précollecte des ordures ménagères : lancement de la campagne de vulgarisation du règlement de l’hygiène et de la salubrité publique

Avec le soutien financier de l’Union européenne, Sanita villes propres a accompagné la mise en place des comités locaux de proximité dans les zones de Kakimbo et Koloma Soloprimo, quartiers où sont situées les premières Zones de transit et de tri (ZTT) opérationnelles, également dans la commune de Matam.  

Ces comités ont également bénéficié des formations conduites par SANITA, afin d’être mieux outillés pour mener les activités de sensibilisation sur la bonne gestion des déchets. C’est dans ce cadre qu’une campagne de vulgarisation du règlement de l’hygiène et de la salubrité publique a été lancée, ce mercredi à Koloma, commune de Ratoma.

Visée par le principe de pollueur-payeur, cette activité est pilotée par les communes à travers des brigades de salubrité et appuyée par les membres des comités locaux de sensibilisation.

‘’L’efficacité, la performance et la pérennité de ce service repose sur l’adhésion massive des populations. C’est pourquoi l’organisation d’une campagne de sensibilisation et la vulgarisation du règlement d’hygiène et de salubrité est nécessaire, voire même obligatoire pour obtenir des résultats escomptés pour faire notre Conakry, une ville propre’’, indique Mamadou Cellou Diallo, conseiller communal de Ratoma.

Toutefois, souligne le président de la commission chargée de l’Environnemental et développement durable de la commune de Ratoma, ‘’aucune société ne peut évoluer dans le désordre et l’indiscipline. Il est donc indiscutable qu’après la sensibilisation, suivront automatiquement les sanctions. Les brigades de salubrité de toutes les communes seront déployées sur le terrain’’.

Pour Frigui Camara, responsable des microréalisations de Ratoma, ‘’l’objectif visé par cette activité est la vulgarisation du principe de pollueur-payeur. Cette activité sera pilotée par les communes à travers leurs brigades de salubrité et sera appuyée par les membres des comités locaux de sensibilisation, les PME opérant dans les zones ciblées et quelques ONG bénévoles’’. Déjà, précise-t-il, ‘’les acteurs impliqués ont été formés sur le contenu du règlement et les techniques de vulgarisation’’.

Après le lancement de la campagne, des équipes mixtes seront déployées dans les quartiers pour vulgariser le règlement à travers l’approche porte-à-porte avec la distribution de l’extrait du règlement et le modelé de contrat PME-ménage afin de toucher tous les ménages et toutes les concessions.

Pour l’Intervention Manager en gestion des déchets et assainissement à Sanita villes propres, Pierric Raulin, ‘’c’est tout un processus qui est en train de se développer pour une ville assainie. Aujourd’hui, nous passons à l’étape de la vulgarisation du règlement d’hygiène et de la salubrité publique qui est nécessaire pour que les citoyens s’engagent avec les organisations de préccollecte’’.

M. Raulin affirme que ‘’cette situation rappelle le devoir de chacun pour des quartiers propres et le droit de chacun pour avoir une ville assainie. Car la propriété, c’est la responsabilité de tous’’.

‘’Après la vulgarisation de l’assainissement, la commune de Ratoma présentera une  autre image. Cette vulgarisation est très importante. Il faut amener la population, les ménages à s’abonner pour faciliter la tâche aux gestionnaires’’, indique la directrice générale de l’Agence nationale de l’assainissement et de la salubrité publique.

Hadja Marie Touré estime qu’il faut des PME efficaces, disponibles et très engagés pour faire leur travail dans les règles de l’art.

La campagne de vulgarisation du règlement de l’hygiène et de la salubrité publique s’étendra dans les 5 (cinq) communes de Conakry.

Pour rappel, Sanita ville propres est un projet financé dans le cadre du 11e Fonds européen de développement (FED). Il est exécuté par l’Agence belge de développement (Enabel) et vise à améliorer considérablement les services d’assainissement fournis aux populations urbaines de manière durable.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416 /boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info