Accueil » Politique » L’ONU appelle à la libération des détenus politiques en Guinée

L’ONU appelle à la libération des détenus politiques en Guinée

La Haute-commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme a déploré vendredi le sort réservé aux militants de l’opposition et membres de la société civile arrêtés en marge de l’élection présidentielle d’octobre dernier en Guinée.

La détention des opposants au 3e mandat Ousmane Gaoual Diallo, Chérif Bah, Foniké Mengé et tant d’autres s’est invité vendredi aux Nations Unies.

Dans une communication faite devant les membres du Conseil des droits de l’homme à Genève, Michelle Bachelet s’est dit préoccupé la situation des citoyens incarcérés  en prison pour avoir exercé leurs droits à la liberté d’expression.

Elle a soutenu que ‘’l’arrestation et la détention de membres de l’opposition et d’activistes de la société civile sous de fausses accusations d’atteinte à la sécurité intérieure de l’État, dans le contexte des élections présidentielles de l’année dernière, sapent gravement les fondements de la gouvernance démocratique’’.

Elle a exhorté le pouvoir d’Alpha Condé à ‘’libérer toutes les personnes détenues pour avoir exercé leurs droits à la liberté d’expression, de réunion pacifique et de participation, et à garantir des procès équitables aux personnes accusées d’infractions pénales’’.

La cheffe des droits de l’homme de l’ONU a également appelé les autorités guinéennes à ‘’accélérer les procès des détenus de droit commun’’ et à améliorer leurs conditions alimentaires et sanitaires.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. BRAVO ONU…
    La CÉDÉAO et l’UNION Africaine refusaient de s’impliquer contre Alpha qui fait la pluie et le beau temps à sa guise en guinée contre les pauvres citoyens.
    Voilà enfin,c’est ce qu’il fallait exiger à Alpha Koné dès le début des arrestations sauvages et arbitraires des opposants politiques au 3ème mandat présidentiel illégal et illégitime d’Alpha en 2020.Maintenant,les juges guinéens sont obligés d’accepter et d’accélérer leurs libérations sans conditions préalables.Si non,les sanctions vont tombées très rapidement contre Alpha et certains membres de son gouvernement pléthorique.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info