Accueil » Économie » La BCRG célèbre le 61e anniversaire de la création de la monnaie guinéenne

La BCRG célèbre le 61e anniversaire de la création de la monnaie guinéenne

Le 1er mars 1960, naissait la monnaie guinéenne ouvrant la voie à une réelle indépendance financière de la Guinée. L’évènement est célébré sous le signe de la consolidation des acquis pour maintenir le cap vers un élan de croissance.        

Le gouverneur de la Banque centrale de la République de la Guinée (BCRG), pour commémorer l’an 61 de la création de la monnaie guinéenne, a rendu un vibrant hommage aux pionniers de ‘’notre souveraineté monétaire qui, par leur engagement et leur patriotisme, ont posé des fondations solides ayant permis de parachever l’indépendance politique et économique de notre pays’’.

De toute évidence, selon Louncény Nabé, ‘’leur œuvre a constitué un jalon important qui a contribué à consolider notre indépendance et à impulser nos capacités de gestion des questions économiques. Nous saluons leur mémoire et leur exprimer l’infinie reconnaissance de la nation toute entière pour avoir posé cet acte fondateur’’.

Le patron de la BCRG, à cette occasion du 61e anniversaire, a rappelé les nombreuses réalisations de son institution au cours de l’année 2020. ‘’Nous célébrons cet anniversaire dans un contexte international et national marqué par une crise sanitaire sans précédent, qui a endeuillé tous les pays du monde et engendré de profonds dysfonctionnements dans l’environnement économique. La BCRG a dû s’adapter à ce contexte inédit et difficile’’, indique-t-il.

Il affirme qu’après l’apparition de la pandémie Covid-19 en Guinée en mars 2020, la Banque Centrale a mis en place un ‘’ensemble de mesures d’accompagnement du secteur financier, en complément de l’action gouvernementale, pour atténuer les effets de la pandémie sur l’activité économique et continuer à assurer la stabilité financière’’.

‘’C’est dans cette optique qu’elle a assoupli les conditions monétaires pour encourager le financement de l’économie. Ainsi, le taux directeur a été revu à la baisse pour amener les banques à réduire le coût du crédit aux entreprises affectées par la crise sanitaire. Le coefficient de réserves obligatoires a également été réduit afin d’apporter de la liquidité au système bancaire. Ces mesures monétaires ont été renforcées par un programme d’injection de liquidités, avec l’activation du guichet de liquidité de longue durée pour inciter les banques à poursuivre l’octroi de crédits au secteur privé’’, détaille le gouverneur de la BCRG.

Il précise que ‘’la Banque Centrale a assoupli les normes prudentielles en faveur des banques et des institutions financières inclusives pour éviter des perturbations dans le financement de l’économie. Elle a introduit des assouplissements dans la classification et le provisionnement des créances des entreprises et des particuliers impactés par la pandémie. Les établissements de monnaie électronique ont été autorisés à ouvrir des comptes de monnaie électronique à distance, et invités à supprimer certains frais de transaction. Certains de ces établissements ont été autorisés à recevoir des transferts d’argent transfrontaliers, pour donner la possibilité aux personnes vivant à l’étranger d’effectuer des transferts de fonds vers la Guinée afin de soutenir leurs familles’’.

Selon Louncény Nabé, ‘’l’interopérabilité entre les établissements de monnaie électronique et les autres institutions financières a été renforcée, en vue d’amener les clients à privilégier les transferts d’argent de leur compte bancaire à leur porte-monnaie électronique’’.

Courant 2020, en appui à l’action gouvernementale, la Banque centrale a pris une part active à la mise en place d’un Fonds d’appui aux Groupements d’intérêt économique et aux PME et d’un Fonds de garantie des prêts aux entreprises.

‘’Le premier de ces Fonds déjà opérationnel a commencé à apporter son concours à des entités bien ciblées. Quant au second, les discussions relatives à son opérationnalisation sont en cours dans le cadre du soutien du groupe de la Banque Mondiale au développement du secteur privé guinéen. Ces mesures, appliquées par l’ensemble des institutions financières, ont permis de renforcer la liquidité du système bancaire en vue de poursuivre le financement de l’économie’’, se félicite-t-il.

Parallèlement à la mise en place de ces mesures et en dépit des difficiles conditions dues à la pandémie de Covid-19, la Banque Centrale, tout au long de l’année 2020, a poursuivi la dynamique des réformes entreprises pour renforcer sa capacité à accomplir ses missions.

Abdoulaye Bella DIALLO, pour VisionGuinee.Info 

00224 628 52 64 04/abdoulbela224@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info