Accueil » Société » L’ARPT relance l’opération d’identification obligatoire des utilisateurs de téléphones mobiles

L’ARPT relance l’opération d’identification obligatoire des utilisateurs de téléphones mobiles

L’Autorité de régulation des postes et télécommunications (ARPT) a rappelé mardi que les exploitants de réseaux ou services de télécoms ouverts au public sont obligés d’identifier leurs abonnés. L’organe a officialisé par la même occasion la libéralisation des codes USSD par les acteurs du secteur régulé.

En plus de l’identification obligatoire des utilisateurs de Selon l’ARPT, l’identification obligatoire des utilisateurs entre dans le cadre de sa stratégie de communication institutionnelle dans un contexte international marqué par l’avancée de la menace terroriste et aux autres fléaux liés à l’utilisation des téléphones mobiles.

D’après l’autorité de régulation des postes et télécoms, les codes USSD (Unstructured supplementary services data ou données de services supplémentaires non structurés), étaient jusque-là exclusivement détenus et exploités par les opérateurs de téléphonie mobile alors que la demande d’accès à ces ressources est très élevée notamment de la part des institutions bancaires et autres fournisseurs de services.

L’ouverture du canal USSD pourra contribuer au développement des services financiers numériques et permettre aux populations, en particulier celles vivant dans les zones rurales, d’accéder aux services financiers mobiles.

Le directeur général de l’ARPT a annoncé que les ‘’deux réglementations sont entrées en vigueur en Guinée. Il y a déjà des impacts notamment sur des citoyens de la CEDEAO qui, pour la plupart, utilisaient des cartes consulaires qui ne sont pas biométriques, donc pas traçables. Nous avons donné un délai moratoire de 2 à 3 mois pour permettre à ces ressortissants de se régulariser en s’identifiant soit avec leurs cartes d’identité nationale ou passeports’’.

Selon Yacouba Cissé, l’identification obligatoire des utilisateurs de téléphones mobiles permettra d’assainir ‘’notre base de données, d’éradiquer définitivement la fraude sur le réseau et l’insécurité, mais aussi interdire l’usurpation d’identité. Nous avons suffisamment des moyens techniques à notre disposition pour parvenir à notre fin’’.

Il affirme que ‘’selon la loi en vigueur, seule l’autorité judiciaire a le droit de demander par réquisition les données personnelles d’un abonné. L’ARPT n’a pas le droit de demander l’identité d’un abonné. C’est le procureur qui a ce droit dans le cadre d’une enquête’’.

Il prévient qu’une pénalité de 10 millions de francs guinéens sera appliquée par l’ARPT pour tout numéro ou service internet activé sans identification.

Le président de l’Union des consommateurs de Guinée, Ousmane Keïta, qui se dit satisfait par les mesures prises par l’ARPT, a promis de mener des actions de sensibilisation et d’information auprès des abonnés des opérateurs de téléphonie mobile.

Salimatou BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 662 78 58 57/salimbalde91@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info