Accueil » Société » Les avocats des opposants au 3e mandat encore interdits d’accès à la Maison centrale de Conakry

Les avocats des opposants au 3e mandat encore interdits d’accès à la Maison centrale de Conakry

Pour une nouvelle fois, le collectif des avocats de la défense des opposant au 3e mandat Ousmane Gaoual Diallo et Cie a été empêché mardi d’accéder à la Maison centrale de Conakry. Les hommes en robe noire souhaitaient s’enquérir de l’état de santé de leurs clients placés en détention préventive depuis des mois.    

‘’Nous voulions rencontrer nos clients qui sont incarcérés à la Maison centrale. Malheureusement, nous n’avons pas pu y accéder’’, a indiqué à la presse Maître Amadou Diallo.

Il affirme que les autorités n’ont jusque-là pas expliqué les raisons de l’interdiction d’accès des avocats à ce centre de détention. ‘’On ne nous a pas dit pourquoi. Depuis un certain temps, beaucoup de nos confrères membres du collectif sont passés ici sans pouvoir accéder à nos clients’’, a-t-il déploré.

Aujourd’hui, a-t-il renchéri, ‘’nous avons décidé de venir en groupe pour essayer d’entrer afin voir si l’interdiction a été levée. Malheureusement, nous constatons que la mesure demeure encore’’.

Me Amadou Diallo rappelle aux autorités guinéennes qu’un détenu, qu’il soit en détention provisoire ou qu’il soit condamné, doit avoir accès à son avocat à tout moment. ‘’Même un détenu condamné à mort et qui doit être exécuté a ce droit’’, a-t-il soutenu.

Il dit ne pas comprendre ‘’pourquoi on peut nous interdire d’accéder à nos clients d’autant plus que nous sommes régulièrement constitués. Nos clients n’entendent pas changer d’avocats. Nous restons et demeurons leurs avocats’’.

Il dénonce une “atteinte grave à l’Etat de droit, aux droits fondamentaux de nos clients. C’est même une atteinte grave à l’exercice de la profession d’avocat’’.

Les défenseurs d’Ousmane Gaoual Diallo et Cie n’entendent pas rester les bras croisés. ‘’Nous appartenons au barreau de Guinée, nous allons rendre compte au Conseil de l’ordre et celui-ci avisera. Nous sommes venus avec des huissiers qui vont faire le constat, parce que nous avions le pressentiment qu’ils allaient nous empêcher d’entrer aujourd’hui encore’’, a-t-il noté.

Abdoulaye Bella DIALLO, pour VisionGuinee.Info 

00224 628 52 64 04/abdoulbela224@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. C’est ne sont pas des avocats mais plutôt des politiques à lasolde de l’ufdg et son fils Fndc.
    Ils se sont bien retirés de la défense de leurs clients ? Maintenant, que est ce qu’ils cherchent d’aller voir ces prisonniers abandonnés, c’est un impair de la part de ces avocats plutôt a l’aise dans les médias internationaux que dans les plaidoyés.

    • Sory,vraiment tu es ignorant.
      Quand Alpha Condé était en PRISON lors de son arrestation à PINÉ,est-ce que ses Avocats guinéens ne s’étaient pas RETIRER du dossier pour accélérer le processus judiciaire en guinée ?.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info