Accueil » Interview » Rencontre avec Rose Pola Pricemou, l’une des premières femmes Directrice générale de BSD en Guinée

Rencontre avec Rose Pola Pricemou, l’une des premières femmes Directrice générale de BSD en Guinée

Rose Pola Pricemou est la Directrice générale du Bureau de stratégie et de développement (BSD) au sein du Ministère en charge des Investissements et des partenariats publics privés (MIPPP). VisionGuinee est allé à sa rencontre pour parler de son parcours, des efforts de son département pour attirer davantage d’investisseurs dans le pays. Entretien.

VisionGuinee : Mme la Directrice, d’entrée de jeu, parlez-nous de votre parcours ?

Rose Pola Pricemou : Merci de l’opportunité que vous m’offrez. Née à Fria, d’un père Ingénieur et d’une mère Sage-femme-Infirmière d’État. J’y ai fait mes études primaires et secondaires et une partie de mon lycée. J’ai continué par la suite et obtenu mon Baccalauréat au Lycée Sainte Marie de Conakry, option Sciences Mathématiques. Lauréate au Baccalauréat, j’ai bénéficié d’une bourse de la coopération guineo-tunisienne. En Tunisie, j’ai obtenu une maîtrise en informatique appliquée à la Gestion de l’Université du 7 novembre à Carthage.

A la fin de ce cycle, j’avais pour ambition de poursuivre mes études universitaires. Cette fois, grâce à l’appui de mon père et ma mère, j’ai pu continuer au Canada d’abord à l’Université de Montréal pour faire une maîtrise (Niveau Master) de type recherche en Informatique, ensuite à l’Université Laval pour faire un MBA (Maitrise en Administration des affaires) spécialisée en Gestion des technologies de l’information de l’Université Laval (Québec, Canada).

A la suite de ce parcours académique, j’ai travaillé pendant environ une dizaine d’années au Canada spécifiquement au Québec en tant que Conseillère en développement de système informatique dans les structures gouvernementales notamment Revenu Québec, le Ministère du Transport, le Ministère de la culture, de la communication et des conditions féminines, le Ministère de la Justice. J’ai aussi eu à mener des mandats pour l’Etat d’Okhlahoma aux USA. Avant d’amorcer mon retour en Guinée j’ai travaillé pour la 3eme plus importante compagnie d’assurance du Canada qui est le groupe Industrielle Alliance.

En Guinée, avant d’être Directrice du BSD au MIPPP, j’ai travaillé pour la société ETI qui fournit des solutions informatiques à des administrations publiques et privées. J’y étais comme cheffe de Service de la consultance fonctionnelle dans l’équipe de développement de solutions métiers. C’est-à-dire tout ce qui est lié à la conception et l’analyse de solutions, à l’assurance qualité des solutions. Et nous avons a eu à mener d’importants projets au sein de structures privées en Guinée, tout comme auprès de l’Etat.

VisionGuinee : Vous avez vécu entre autres en Tunisie et au Canada, qu’est-ce qui a motivé votre retour au bercail ?

Rose Pola Pricemou : J’ai certes vécu plusieurs années hors de la Guinée, mais ma chère Guinée ne m’a jamais quittée. J’ai toujours été animée par cette envie de revenir. Toutefois une fois à l’étranger, bien que l’envie soit là, il n’est jamais évident de concrétiser ce retour. Partie de la Guinée en 2003. Comme je vous l’ai précédemment indiqué, j’étais boursière de l’Etat guinéen. Lorsqu’on obtient cette bourse, il y a une clause qui engage l’étudiant à revenir servir, à redonner à la patrie. Cet engagement je me devais de l’honorer.

Ainsi, en 2016 j’ai cru être suffisamment prête pour rentrer et contribuer, en ma manière, aussi peu soit-il, au développement socio-économique de mon pays.  J’ai donc saisi l’opportunité qui s’est présentée à travers le programme TOKTEN, qui vise à mettre les compétences des guinéens de l’étranger au service de notre pays. J’ai eu un mandat au Ministère des Mines et de la Géologie. Ils avaient besoin de mettre en place un système d’informations qui leur permettrait d’avoir en temps réel les informations sur l’activité minière dans tout le pays pour savoir où se passait l’activité minière, mais aussi avoir tous les chiffres relatifs à l’exploitation minière. En trois mois, nous avons pu mettre le projet en marche. Nous avons recueilli les infos sur les points d’activité minière et constitué une base de données sur l’activité minière de 2013 à 2016. Après cela, je suis repartie au Canada mais le ton était déjà donné pour un retour.

Mon retour au pays a été donc motivé par mon désir de servir. Il a été rendu possible d’abord par le programme TOKTEN puis ETI.

VisionGuinee : Aujourd’hui, vous êtes la Directrice générale du Bureau de stratégies et de développement (BSD) au Ministère en charge des Investissements et des partenariats publics privés…

Rose Pola Pricemou : Oui, tout à fait. C’est en 2017 que je suis officiellement rentrée en Guinée. À un moment donné, je me suis dit que c’était bien le privé, mais pour que mes compétences puissent avoir plus d’impacts sur les communautés, il faut rejoindre les instances de prise de décisions. Lorsque j’ai été sollicitée à rejoindre le Ministère en charge des Investissements, par l’intermédiaire du Ministre Gabriel Curtis, j’ai tout de suite répondu à l’appel.  Sur proposition de mon Ministre, j’ai donc pu bénéficier le 27 février 2019 d’un décret de nomination du président de la République. Ainsi la chance m’a été donnée de servir mon pays en étant à la tête du Bureau de stratégies de développement (BSD) du MIPPP. J’ai pris fonction le 7 mars 2019.

VisionGuinee : Parlez-nous de la mission du Bureau de stratégies et de développement (BSD) au sein du ministère des investissements ?

Rose Pola Pricemou : En mars 2015, le président de la République a pris un décret portant dispositions générales des BSD. Il faut toutefois souligner que certains BSD existent depuis bientôt une trentaine d’années. Ils ont le rang hiérarchique équivalent à une Direction de l’administration centrale. Leur mission, c’est d’assurer la coordination de l’ensemble des activités liées à la conception, à l’élaboration et le suivi de la politique de développement du ministère. Quand le Premier ministre donne sa lettre de mission à chaque département, le BSD s’assure que le Ministère est en phase avec les missions qui lui sont assignées et que le travail est abattu pour l’atteinte des objectifs fixés. De plus, le BSD doit s’assurer que toutes les activités du Ministère sont en phase avec le PNDES (Plan national de développement économique social).

En tant que BSD, l’un des rôles fondamentaux, c’est de disposer de l’information qu’il faut. On a des équipes qui s’occupent uniquement de la recherche et la préparation des statistiques et qui assurent le pont avec le Ministère du Plan et du Développement Economique qui coordonne les activités de planification pour le développement du pays. La particularité du Ministère des Investissements, est qu’il a un rôle transversal. Il est là non seulement pour promouvoir les investissements, mais aussi accroitre la compétitivité économique du pays et s’assurer que tout investisseur puisse bénéficier d’un climat des affaires attractif. Donc de manière globale, notre mission est de promouvoir le développement économique et social inclusif de notre pays à travers les investissements privés et les partenariats public-privé.

VisionGuinee : Qu’est-ce que vous tirez comme bilan de ce Ministère avec vous à la tête de cette direction stratégique ?

Rose Pola Pricemou : Nous sommes en train de réaliser de très belles choses, malgré la pandémie de Covid-19 qui est très éprouvante pour tout le monde. L’une des tâches importantes que nous faisons, c’est la promotion des investissements et les partenariats public-privé. Et cela ne peut pas se faire sans un cadre règlementaire qui puisse encourager les investisseurs locaux ou étrangers. Nous œuvrons ainsi d’abord pour la mise en place d’un cadre légal et règlementaire efficient, moderne et adapté. Ce fût le cas dernièrement concernant les PPP. En tant que Ministère en charge des PPP, le MIPPP a joué un rôle déterminant pour la mise en place du cadre juridique en vigueur en matière de PPP. Aujourd’hui, les textes d’application de la loi PPP (adoptée en 2017) sont tous publiés. Ils viennent ainsi compléter l’arsenal juridique existant. Cela fait qu’aujourd’hui notre pays propose aux investisseurs un cadre PPP très incitatif par sa clarté et sa pertinence.

Nous avons également pris part à la stratégie nationale de lutte contre le Covid-19 qui a été faite sous l’égide du Ministère du Plan et de Développement Economique. Ce qui est non négligeable. On est en train de faire une étude de relance du secteur privé post-Covid pour créer plus de richesses pour notre pays. La Guinée a connu des avancées au programme du MCC (Millenium Challenge Corporation). Avec la validation de 9 indicateurs, son meilleur score à date, et si les efforts sont poursuivis, notre pays pourrait accéder à ce programme américain qui offre une subvention pouvant aller jusqu’à 500 millions de dollars US.

Les réalisations précitées sont juste quelques exemples parmi tant d’autres. Le MIPPP réalise des progrès dans plusieurs domaines, et ce notamment grâce au leadership du Ministre Gabriel Curtis.

VisionGuinee : Comment parvenez-vous à trouver un équilibre entre votre vie familiale et celle professionnelle ?

Rose Pola Pricemou : J’ai pris fonction alors que je venais d’apprendre que j’attendais un enfant pour la première fois, mais je devais jouer pleinement mon rôle de directrice générale du Bureau de stratégies et de développement. C’est un poste avec beaucoup de défis mais avec de l’organisation et du soutien il est possible d’y arriver. C’est beaucoup de résilience, de persévérance, de détermination. Je voulais apporter ma contribution à l’édifice de la nation, et j’ai pu compter sur l’accompagnement de mon mari, ma famille et de mes proches au quotidien. Quand on occupe une fonction, on est conscient des sacrifices à faire. J’en profite pour dire grand merci à mon mari, et à ma famille entière.

VisionGuinee : Et pour finir, un conseil à l’endroit de la jeunesse guinéenne ?

Rose Pola Pricemou : Je conseille aux jeunes d’être à l’affut des opportunités, de se former sérieusement, de croire en eux et de se fixer des objectifs. Nous sommes tous garants de l’avenir de ce pays. Il faut toujours mettre en avant l’intérêt du pays, car, comme aime à le dire le président de la République, l’avenir de la Guinée repose sur la jeunesse et les femmes. Acceptons-nous donc dans la diversité pour renforcer la cohésion sociale. Ne laissons pas nos frustrations prendre le dessus et nous faire perdre de vue qu’on a un avenir à construire ensemble.

Avant de finir, j’aimerai exprimer mes sincères, chaleureux et respectueux remerciements au Président de la République, Son Excellence Professeur Alpha CONDE, au Premier Ministre Docteur Ibrahima Kassory Fofana et à mon Ministre Gabriel Curtis pour la chance qu’ils me donnent pour servir mon pays. C’est un vrai honneur dont j’essaie au quotidien d’être à la hauteur.

Je remercie également VisionGuinee pour m’avoir offert sa plateforme afin de parler de mon parcours, de mon expérience et de mon travail de Directrice Générale du BSD au sein du MIPPP.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info