Accueil » Société » Kindia : un éleveur hospitalisé après avoir été tabassé par des agriculteurs

Kindia : un éleveur hospitalisé après avoir été tabassé par des agriculteurs

Le lundi 6 avril, Mamadou Sanoussy Diallo, éleveur, a vécu l’enfer de sa vie. L’homme de 62 ans a été copieusement tabassé par cinq agriculteurs à Mambia dans la préfecture de Kindia. Il a fini dans un lit d’hôpital où il reçoit des soins.  

Cela pourrait être considéré comme un conflit entre agriculteurs et éleveurs. Lundi, une rixe entre des agriculteurs et un éleveur a dégénéré. Ce dernier, agressé, est actuellement alité à l’hôpital régional de Kindia.

La victime, clouée dans son lit d’hôpital, parvient à peine à articuler des mots. ‘’On venait de célébrer le mariage d’une de mes filles. Quand je me suis réveillé le matin, j’ai décidé de promener les bœufs. Au niveau d’une plaine, il y avait des agriculteurs qui voulaient mettre le feu dans un domaine. Je leur ai dit de nous donner le temps de passer. Alors que les bœufs n’avaient pas fini de traverser la zone, j’ai constaté qu’ils ont mis le feu’’, explique-t-il.   

Avant de poursuivre : ‘’L’un d’entre eux s’est précipité vers moi. Il m’a demandé de le suivre pour me montrer les dégâts causés par les bœufs. Je lui ai demandé de me laisser le temps de finir de faire passer tous les animaux pour éviter le feu. Il s’est mis dans une colère noire. Il m’a tiré de force et je suis tombé par terre. Quand j’ai essayé de me relever, un autre m’a donné des coups de poings. Au nombre de 5, ils m’ont continué à me rouer de coups. J’ai perdu connaissance, je ne sais pas comment je me suis retrouvé à l’hôpital’’.

Son fils, sous le choc, dit avoir découvert son père couché et inconscient. ‘’Il n’était pas en mesure de parler, parce qu’il avait perdu connaissance. Il était dans un état indescriptible, ses habits étaient déchirés’’, raconte Boubacar Siddy Diallo.

Trois jours après l’agression, son père se plaint de douleurs abdominales et dorsales. ‘’Il nous a dit que l’un des agresseurs l’avait frappé violemment à l’aide d’un bois. Ils prétendent que nos bœufs ont détruit leurs cultures’’, explique-t-il.

Il déclare ne pas être surpris par l’agression dont son géniteur a été victime. Toutefois, dit-il, ‘’ce n’est pas de cette manière que les choses doivent se passer. Quand quelqu’un te cause du tort, c’est au niveau des autorités compétentes qu’il faut aller se plaindre. Nul n’a le droit de se rend justice. C’est aux autorités de régler les conflits’’.

Deux bœufs ont été tués à par les agresseurs sur place, selon le fils de l’éleveur qui précise que plusieurs autres sont introuvables jusque-là.

Abdoulaye Bella DIALLO, pour VisionGuinee.Info 

00224 628 52 64 04/abdoulbela224@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info