Accueil » Société » Manifestation de colère à Kouroussa : des burkinabés et des militaires dans le viseur des protestataires

Manifestation de colère à Kouroussa : des burkinabés et des militaires dans le viseur des protestataires

La journée du 7 avril a été mouvementée à Kouroussa. Des orpailleurs, croisant le fer avec la société Kouroussa Gold Mining pour le contrôle d’une mine d’or, ont exprimé leur ras-le-bol dans la rue.  

"

Des véhicules ainsi que des blocs administratifs ont été la cible des protestataires en colère.

‘’J’ai hérité de cette situation. Il y avait une société du nom de Kassidi qui avait déjà un permis d’exploitation qui été octroyé par le gouvernement. Quand je suis venu, j’ai trouvé que des gens s’acharnaient sur société. Celle-ci a été rachetée par une autre et a pris le nom de Kouroussa Gold Mining’’, explique Souleymane Keita, préfet de Kouroussa.

De 2017 à maintenant, souligne-t-il, ‘’c’est cette pratique qui est en jeu. Ils demandent à ce que l’Etat ou l’autorité préfectorale leur donne une portion de terre dans le permis de la société. Chose qu’on ne peut pas faire’’.

Après le siège de la préfecture, les manifestants ont pris d’assaut la mairie de Kouroussa où d’importants dégâts ont été enregistrés.

‘’Tout le temps, ils venaient nous voir sans obtenir gain de cause. On leur a toujours dit que nous sommes incapables de le faire. Aucune autorité locale ne peut le faire’’, confie Mamadi 1 Condé, maire de Kouroussa à Djoma TV.

Les habitants de la localité mettent en cause l’exploitation du domaine par des étrangers et agents de sécurité.

‘’La population a juste demandé à l’autorité de l’octroyer une partie du site pour qu’elle puisse exploiter le domaine. Mais ils ne l’ont pas fait. Pourtant, nous souffrons beaucoup. Le plus marrant, c’est que le domaine est exploité autrement par des militaires et des burkinabés’’, soutient Makouman Keita, patriarche.

Accusé d’inciter les habitants à descendre dans la rue, le doyen Lancinet Keita dément et affirme que ‘’je n’ai jamais demandé à un citoyen de manifester. Je suis conscient de l’importance de la paix et je sais que c’est une priorité du président de la République’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info