Accueil » Libre opinion » Des rapports difficiles entre le Président de la République et son PM : la ligne victimaire de Kassory Fofana

Des rapports difficiles entre le Président de la République et son PM : la ligne victimaire de Kassory Fofana

Le dimanche 4 avril 2021 le Président de la République de Guinée (PRG) a rendu visite à son Premier Ministre (PM) qui ne se rendait plus au bureau et répondrait très peu aux sollicitations de la Présidence de la République depuis quelques jours. Cette visite a surpris plus d’un et attesterait d’un froid entre le PRG et son PM.

Parmi les raisons invoquées dans la cité, notamment par les amis du PM, le Premier Ministre ne serait pas content des traitements que la Présidence lui aurait infligés avec le changement de tutelle de la MAMRI. Ce n’est bien sûr pas la seule raison du froid entre les deux plus hauts responsables civils du pays. Mais examinons celle-ci.

Le changement de tutelle de la Mission d’appui à la mobilisation des ressources internes (MAMRI) traduit-il une volonté du Président de nuire au PM. Le PM Dans l’entourage du PM, on parle même de traitements dégradants à l’endroit du PM.

Mais à y regarder de près, il y a lieu de se poser la question si la réaction du Premier n’est pas exagérée, voire capricieuse et s’il n’y a pas là une certaine volonté de déplacer le débat.

Tout observateur de la gouvernance guinéenne ces 3 dernières années a pu noter que plusieurs structures ont changé de tutelle.  Ce fut le cas de l’Agence nationale de la gouvernance électronique et l’informatique de l’Etat (ANGIE), du Patrimoine bâti, de l’ONP ou encore de la Société guinéenne du patrimoine minier (SOGUIPAMI). On parle déjà d’un transfert de tutelle à venir de l’Autorité de régulation des postes et télécommunications (ARPT) vers la Présidence. Tous ces services, qui étaient jadis sous les tutelles des départements sectoriels, sont aujourd’hui rattachés à la Présidence.

Que la MAMRI rejoigne cette dynamique ne devrait pas être analysé au prisme de problèmes de personnes mais de la volonté de la Présidence de faire avancer des réformes économiques et financières qui trainent. L’objectif étant de réaliser les réformes nécessaires en vue d’une atteinte plus rapide des objectifs poursuivis.  On peut ce pendant légitimement s’interroger sur les limites de cette approche qui accentue le Centralisme. Mais ceci est un autre débat.

La tenue d’une inspection suite au transfert de responsabilité au niveau de la MAMRI visait-elle à humilier le PM ?

Ce n’est pas nouveau que le Chef de l’État ordonne la fermeture des locaux d’un service administratif lors que le responsable change. Cela se fait avec les Ministres, il n’y a donc pas de raison qu’il ne soit pas pareil pour des services d’appui et autres directions de la Primature. C’est l’inverse qui aurait pu être questionné, c’est-à-dire un transfert de responsabilité sans implication des inspections.

En outre, ce n’est pas aussi exceptionnel que lors des passations de services à la Présidence de solliciter l’inspection d’État. Plus récemment lors des passations des services du nouveau Ministre Directeur de Cabinet et de la nouvelle Cheffe de Cabinet du Président de la République, l’Inspection d’État a été sollicité pour établir les situations financières et techniques dans ces deux services. Cela procède de la bonne gouvernance et s’inscrit probablement dans la vision du Président de Gouverner autrement.

Alors le vrai conflit en le PM et le PRG se situerait à quel niveau pour ce dossier de changement de tutelle ?

Maintenant qu’il est démontré qu’il n’y a rien de spécifique qui ciblerait le PM, il est important de situer les guinéens sur les réelles difficultés du PM. Tout d’abord, l’inspection a analysé la Gouvernance de la MAMRI par le Conseiller spécial du PM. Il en ressort selon certaines indiscrétions que sa gestion financière n’est pas irréprochable :

  1. Le rapport d’inspection questionne le caractère coût-efficacité de deux contrats de 5 milliards francs guinéens et 185 000 euros, signés avec des sociétés sénégalaises. Ces contrats pourraient masquer des surfacturations.
  2. Le rapport questionnerait également un transfert de 3 milliards de francs guinéens de la MAMRI au compte personnel d’un agent de l’ANIES. Dans cette opération, les règles de transfert entre services n’ont pas été respectées puisque les ressources ont été transférées au compte personnel du Comptable, pas sur le compte de l’ANIES.

Le PM semble avoir opté pour la victimisation, car si ces différentes informations arrivent sur la place publique, ses adversaires pourraient pousser le Président à le limoger.

Cette ligne victimaire transparait de manière plus évidente dans le discours de politique générale que le PM a tenu à l’Assemblée Nationale.

  1. Il n’est pas concerné ou responsable des arrestations de leaders d’opinion ou politiques. Il ne sait même pas si ce qui est reproché à ces citoyens est fondé ou pas. C’est pourtant dans ses responsabilités de s’en assurer puisque ce sont des citoyens guinéens à qui on prive la liberté depuis plusieurs mois. Par contre, il ose dire que c’est grâce à lui que l’ordre règne dans la cité de Conakry.
  2. Il n’est pas ordonnateur des destructions observées pendant plusieurs semaines de maisons ou de boutiques dans le Grand Conakry. Il ne sait même pas qui a ordonné ces destructions. Le PM doit savoir que si la raison d’être de ces casses divise les guinéens (les pours et les contres), ils sont cependant unanimes pour condamner la méthode du Gouvernement dirigé par M. Kassory Fofana. L’objectif de libération des emprises ou des domaines de l’Etat peut être atteint sans imposer autant de souffrances et de violences à nos compatriotes.

Dans les prochains, nous allons revenir sur une seconde raison de discorde afin d’édifier l’opinion nationale.

Mamady Kaba

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info