Accueil » Annonces » Coopération : RUSAL offre un laboratoire ultra-moderne d’analyse et de contrôle de la qualité de la bauxite à la Guinée

Coopération : RUSAL offre un laboratoire ultra-moderne d’analyse et de contrôle de la qualité de la bauxite à la Guinée

La Guinée dispose désormais d’un laboratoire d’analyse et de contrôle de la qualité de la bauxite. C’est un don de la compagnie minière RUSAL, qui opère avec succès depuis 20 ans dans le secteur minier guinéen.

La remise officielle de ce laboratoire a eu lieu hier, lundi 12 avril 2021, en présence du ministre guinéen du Budget, Ismaël Dioubaté, du directeur général des Douanes, Général Toumany Sangaré, ainsi que de plusieurs cadres des ministères des Mines et Budget.

C’est dans le cadre de son traditionnel soutien au gouvernement et à l’ensemble du peuple de Guinée que la société RUSAL a offert ce laboratoire moderne ultra-moderne à l’Etat guinéen. Installé dans la sous-préfecture de Kamsar (Boké), ce laboratoire est le premier du genre dans le pays.

L’infrastructure est composée de 5 pièces principales, à savoir une salle de concassage, une salle d’analyse, une salle d’échantillonnage, une salle des matériels et une salle pour les douanes. L’objectif de sa mise en place est de permettre à la Guinée de pouvoir constituer des données fiables relatives au volume et à la qualité des bauxites exportées du pays.

Selon Alexandre Larionov, directeur général de groupe RUSAL en Guinée, « le laboratoire est en mesure d’effectuer simultanément jusqu’à 15 tests par jour. Cela permet d’assurer un contrôle intégral du volume et de la qualité des bauxites exportées par le fleuve Rio Nunez ainsi que de constituer des rapports douaniers fiables en matière de paiement des droits d’exportation. Le laboratoire de contrôle de la qualité de la bauxite est équipé d’un groupe électrogène au diesel ainsi que d’un système d’alimentation en eau, capable de fonctionner de manière totalement autonome, quels que soient les facteurs externes ».

En vue d’assurer l’amarrage des vedettes acquises par RUSAL et destinées au prélèvement d’échantillons depuis les barges à l’embouchure du Rio Nunez, il a été construit un quai d’une longueur de 380 mètres. « RUSAL a pris également soin de la formation du personnel : le personnel guinéen du laboratoire suivra un cycle complet de formation sous la supervision des spécialistes de RUSAL », a fait savoir ce responsable du géant minier russe, tout en se félicitant que les travaux de mise en place de ce laboratoire aient pu être réalisés, malgré les difficultés liées à la pandémie de Covid-19.

La responsable du Laboratoire, Irina Usoltseva, après avoir expliqué tout le processus d’analyse et de contrôle de qualité de la bauxite a souligné que grâce à cette méthode appelée “Analyse par fluorescence des rayons X (ou SFX)’’ l’analyse de la bauxite se fait avec précision et la teneur en alumine est rapidement connue ». Si avant c’est un procédé chimique qui est utilisé et qui prenait 7 à 8 heures « avec cette nouvelle technologie, le procédé d’analyse se  fait en moins de 7 minutes », a rajouté Irina Usoltseva.

Au nom du président de la République et du gouvernement guinéen, le ministre du Budget a vivement remercié RUSAL pour cet autre geste (qui vient s’ajouter à beaucoup d’autres) en faveur de la Guinée. « Au nom du président de la République, Pr Alpha Condé, du Premier ministre, chef du gouvernement, Dr Ibrahima Kassory Fofana, ainsi qu’au nom de l’ensemble du gouvernement, je remercie la société RUSAL pour ce cadeau qu’elle a bien voulu faire à la Guinée. Je voudrais dire ici que ce n’est pas une surprise pour ceux qui connaissent la qualité des relations entre nos deux présidents, Pr Alpha Condé et son Excellence M. Vladimir Poutine », a dit Ismaël Dioubaté.

Il a ajouté que ce laboratoire vient à point nommé. « Notre pays, la Guinée, est aujourd’hui le 2ème exportateur de bauxite au monde. Bientôt nous allons atteindre les 100 millions de tonnes. L’analyse et le contrôle des bauxites qui sont exportées est un point crucial pour l’amélioration des recettes douanières. Je voudrais rassurer la partie russe, au nom du gouvernement guinéen, que ce laboratoire va fonctionner conformément aux normes requises en la matière. Nous souhaitons que le transfert de technologie et surtout la formation en matière de maîtrise de la technologie localement et éventuellement auprès de la Fédération de Russie, soit assuré. C’est ce qui va accroître notre capacité opérationnelle en matière d’analyse et de contrôle de la qualité de la bauxite », a sollicité le ministre guinéen du Budget, Ismaël Dioubaté.

A noter que les investissements de RUSAL dans la création et l’aménagement de ce laboratoire se chiffrent à hauteur de plus de 1,5 millions de dollars américains (plus de 15 milliards de francs guinéens).

Avec Guineematin.com 

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info