Accueil » Économie » Bernard Madoff, auteur de la plus grande escroquerie financière de l’histoire, est mort

Bernard Madoff, auteur de la plus grande escroquerie financière de l’histoire, est mort

Il s’est éteint dans le pénitencier de Caroline du Nord où il purgeait une peine de 150 ans de prison, ont rapporté mercredi plusieurs médias américains.

Bernard Madoff est mort. L’homme d’affaires américain, auteur de la plus grande escroquerie financière de l’histoire, à hauteur de plusieurs dizaines de milliards de dollars, vient de s’éteindre à l’âge de 82 ans dans le pénitencier de Caroline du Nord, ont rapporté plusieurs médias américains. Il purgeait une peine de 150 ans de prison.

La fraude pyramidale «à la Ponzi» de cette figure de la finance new-yorkaise, mise au jour en décembre 2008, consistait à piocher dans les finances de ses nouveaux clients pour rétribuer ou rembourser des investisseurs plus anciens. Bernard Madoff, né dans une famille modeste à New York, n’avait jamais placé un seul centime des sommes confiées par ses clients, piochant dans les fonds de nouveaux investisseurs pour rétribuer ou rembourser les plus anciens. Longtemps vedette de Wall Street, son château de cartes s’est écroulé en décembre 2008, lorsqu’un nombre croissant d’investisseurs, affolés par la crise financière, avaient demandé à récupérer leur dû.

Une fraude estimée entre 25 et 63 milliards de dollars

Bernard Madoff a été condamné en 2009 à 150 ans de prison pour cette fraude estimée entre 25 et 63 milliards de dollars – selon qu’on compte ou non les intérêts. Il a plaidé coupable de onze chefs d’inculpation, notamment pour fraude et blanchiment d’argent.

Deux ans après son arrestation, en décembre 2011, son fils aîné Mark Madoff a été retrouvé pendu dans son appartement. Un an plus tard, en décembre 2012, Peter Madoff, son frère, était condamné à 10 ans de prison pour fraude comptable.

Début 2020, il avait demandé à être libéré en raison d’une maladie mortelle des reins et d’autres problèmes de santé, mais sa requête avait été rejetée en juin par le juge qui l’avait condamné en 2009… Lire la suite de l’article sur Lefigaro.fr en cliquant ici.

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info