Accueil » Société » Rapport du gouvernement américain sur la Guinée : ‘’il est bourré d’inexactitudes et d’approximations factuelles’’

Rapport du gouvernement américain sur la Guinée : ‘’il est bourré d’inexactitudes et d’approximations factuelles’’

Amara Somparé, ministre de l’information et de la communication, assure que le rapport du département d’Etat américain, faisant état de graves violations des droits de l’homme en Guinée, manque de sincérité et d’objectivité.

Dans son rapport annuel 2020 sur les droits de l’homme en Guinée, les Etats-Unis dénoncent des bavures policières et des arrestations arbitraires de citoyens par le régime actuel. Des conclusions que rejette le ministre Amara Somparé.

‘’En ce qui concerne les rapports internationaux, notamment celui du département d’Etat américain, nous avons exprimé notre très grand désarroi. Le rapport du gouvernement américain est bourré d’inexactitudes et d’approximations factuelles. Le gouvernement en a déjà fait part à nos partenaires américains. Parce que la défense de droits humains vaut aussi bien pour les tenants de la société civile que pour les représentants de l’Etat, particulièrement les forces de l’ordre et même les civils’’, indique-t-il.

‘’Dans le rapport du département d’Etat américain, je n’ai vu nulle part mention faite du lynchage d’un policier. Je n’ai vu nulle part l’assassinat de gendarmes qui protégeaient le train qui a été déraillé pendant les violences post-électorales, ni l’attaque de civils qui étaient des soutiens du régime en haute banlieue, dont pour certains, les maisons été incendiées’’, ajoute-t-il.

‘’Je n’ai vu nulle part l’assassinat de gendarmes à l’intérieur du pays avec des armes de calibre 12. Cela a été constaté par tout le monde. Donc il faut qu’on ait une vision objective des problèmes défense des droits humains. C’est bien beau de défendre les partisans la société civile, mais il faut reconnaitre ce qu’il y a eu de l’autre côté. A ce moment le rapport peut être équilibré. Le rapport aurait dû répertorier tout ça’’, poursuit le ministre de l’information et de la communication dans Mirador.

Selon M. Somparé, ‘’ce rapport est complètement déséquilibré, à l’instar des autres rapports d’Amnesty international ou de Human Rights watch, parce que l’investigation d’une ONG indépendante, Forum des jeunes africains pour la promotion de l’Union africaine, démontré que la plupart de ces ONG sont noyautées par des activistes de la société pro-opposition ou par des tenants même des partis d’opposition aujourd’hui en Guinée’’.

‘’Donc, tout cela nous permet de douter de la sincérité et de l’objectivité d’une bonne partie du constat fait par ces ONG internationales’’, conclut-il.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info