Accueil » Société » Coyah : trente (30) journalistes outillés sur les zoonoses prioritaires en Guinée 

Coyah : trente (30) journalistes outillés sur les zoonoses prioritaires en Guinée 

Un atelier d’orientation a regroupé 30 hommes de médias du jeudi 15 au vendredi 16 avril en prélude d’une campagne sur les zoonoses prioritaires en Guinée. Les échanges ont duré deux jours et se sont tenus dans les locaux de la direction préfectorale de la santé (DPS) de Coyah. 

"

Financé par la Banque Mondiale, le projet est mis en œuvre par la direction nationale de promotion de la santé.

Selon Dr Moussa Soumah, ‘’l’initiative est venue des leçons tirées de l’épidémie Ebola depuis 2014’’, soulignant qu’après ‘’toutes les analyses qui ont été faites, au cours des états généraux de la santé, on a compris que les questions de santé, surtout en matière d’épidémie, ne sont pas seulement l’apanage du ministère de la santé. Il faut donc associer les autres départements’’.

‘’C’est pourquoi, les pays de la sous-région ont pris l’initiative de mettre en place un projet qui a pour objectif de faire en sorte que les citoyens puissent s’impliquer davantage dans la gestion de questions liées à l’épidémie et surtout portant sur les zoonoses’’, explique ce cadre en service à la direction nationale de promotion de la santé.

Les échanges ont duré deux jours au cours desquels il a été mis à la disposition des participants des informations sur les maladies transmissibles des animaux à l’homme, vice-versa.

Il s’agit entre autres des épidémies d’Ebola, de la rage et de la fièvre lassa. ‘’On s’est dit qu’on ne peut pas se limiter à nous qui sommes spécialistes en santé. Il faut aller vers les communautés pour que celles-ci puissent avoir toutes les connaissances sur ces différentes pathologies. Pour ce faire, il faut passer par les médias afin de toucher beaucoup plus de personnes’’, assure Dr. Soumah.

La direction nationale de promotion de la santé souhaite que les médias s’impliquent de façon effective dans la mise en œuvre de la campagne sur les zoonoses prioritaires pour que les communautés puissent être informées et comprendre les mesures préventives.

Entre la direction nationale de promotion de la santé et les journalistes bénéficiaires de cette formation, désignés points focaux au sein de leurs rédactions respectives, va exister une franche collaboration pour aider à vulgariser des informations fiables sur les zoonoses.

Mamadou Alimou Souaré, un des participants, affirme que ‘’les deux jours de travaux ont abouti à la production de synopsis d’émissions interactives, de spots publicitaires ainsi que de propositions d’articles’’.

‘’L’objectif, c’est de faciliter l’accès à l’information liée à la santé. Les journalistes rencontrent des médecins qui n’acceptent pas de parler ou qui n’ont pas l’autorisation de la hiérarchie’’, souligne-t-il.

‘’C’est donc cette ouverture que le service national de promotion de la santé veut créer pour que les journalistes aient la bonne information à diffuser pour le bonheur des auditeurs, téléspectateurs et lecteurs’’, conclut-il.

Abdoulaye Bella DIALLO, pour VisionGuinee.Info     

00224 628 52 64 04/abdoulbela224@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info