Accueil » Société » Kassory Fofana accuse l’opposition de ‘’terroriser’’ les familles de victimes des manifs de rue

Kassory Fofana accuse l’opposition de ‘’terroriser’’ les familles de victimes des manifs de rue

De passage en novembre 2019 à Labé, le Premier ministre a tenté de dédouaner les forces de l’ordre en accusant les opposants de s’entretuer lors des manifestations de rue. Au cours d’une récente sortie médiatique, Kassory Fofana accuse les leaders de l’opposition de faire obstruction à la manifestation de la vérité sur les crimes commis en marge des protestations.

"

Interrogé en début de semaine dans « On refait le monde » sur l’arrestation et la détention des opposants Ousmane Gaoual Diallo, Chérif Bah, Etienne Soropogui et Cie, le chef du gouvernement Ibrahima Kassory Fofana assure que l’ordre ne vient d’en haut.

‘’L’ordre n’est pas venu de Kassory et d’Alpha Condé pour arrêter telle ou telle personne. Tout ce qu’on sait, c’est que le train a déraillé, des policiers ont été tués, égorgés dans des conditions atroces. Des poteaux électriques ont été déterrés. On a vécu ça dans ce pays. La justice a ouvert une enquête et a procédé à des arrestations. Malheureusement, des politiciens ont été arrêtés. A l’origine, ce n’est pas politique’’, indique le Premier ministre.

Le chef du gouvernement affirme que les opposants refusent que toute la lumière soit faite sur les crimes commis dans les protestations de rue.

‘’Demandez-leur de contribuer à aider à la manifestation de la vérité. En tant que Premier ministre, c’est une situation qui me touche. Je n’aime pas voir des morts. C’est pourquoi, j’ai été un peu en dehors la loi pour préserver des vies humaines en interdisant les manifestations. J’ai tout fait pour faire la lumière sur les cas des morts avant mon arrivée [à la primature]. Mais le procureur n’a pas pu’’.

Selon Kassory Fofana, ‘’cette opposition bloque toute manifestation de vérité. Ils [les opposants] terrorisent les victimes qui refusent de témoigner. Je me suis employé pour la manifestation de la vérité, mais impossible. Quand le juge d’instruction vient sur les lieux de crimes pour comprendre comment une personne est morte, personne ne parle’’.

Le locataire du palais de la colombe déclare avoir ‘’proposé au président d’aider les familles endeuillées. Et il a accepté. Mais est-ce que vous savez qu’on les terrorise ? Demandez au ministre Taran Diallo. On leur demande de refuser. Quand ils (des représentants du gouvernement, Ndlr) viennent dans les familles des victimes, on les refuse. Quand ils quittent, on les rappelle pour dire  ‘nous sommes prêts à prendre [l’argent], mais trouvons un moyen de nous cacher’’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info
00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. Quel menteur pathétique dommage pour ce pays!
    Kassory n’est qu’une pourrie pour la Guinée depuis 30 ans ce délinquant est entrain de faire mal à nos populations ! Les meurtriers sont avec vous des policier gendarmes qui patrouillent sur ratoma avec Des armes.
    Vous voulez que ces citoyens disent que ce sont d’autres citoyens qui tuent alors ce sont les forcés de défense qui tuent? Imbécile!

    • Le vrai délinquant c’est Cellou Dalein Diallo et ses compagnons sinon comment est ce que Cellou Dalein peut demander à ses troupeaux militants s’ils sont prêts à mourir ? et depuis l’attestation de ses éléments qui tentaient de semé le désordre dans la cité finalement y’a la tranquillité.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info