Accueil » Société » Affrontements à Nzérékoré : ‘’Certaines personnes incontrôlées tiraient avec des fusils de calibre 12’’, selon le maire

Affrontements à Nzérékoré : ‘’Certaines personnes incontrôlées tiraient avec des fusils de calibre 12’’, selon le maire

Le weekend dernier, des affrontements ont causé la mort d’au moins d’une personne dans la commune urbaine de Nzérékoré. A l’origine, un motard qui roulait à vive allure sans échappement sur son enfin alors que des fidèles musulmans effectuaient la prière à la mosquée.  

Dans l’émission « On refait le monde », le maire Nzérékoré, Moriba Albert Delamou, a levé un coin de voile sur les circonstances dans lesquelles les violences se sont produites. Lisez…

« Nzérékoré est une ville cosmopolite. Il y a eu des affrontements ethniques.  Mais il s’agit des éléments incontrôlés. Il ne s’agit d’affrontements intercommunautaire ou inter-religieux.

Le samedi 24 avril, dans les environs de 20 heures, j’ai été interpellé par des tirs d’armes au Terrain des réfugiés. Directement, j’ai appelé les services de sécurité et le chef du quartier pour leur demander de quoi il s’agit. Selon la première version, il s’agit d’un motard qui avait desserré son échappement et est passé deux à trois fois devant une mosquée. Le bruit a dérangé les fidèles musulmans qui étaient à la mosquée. Mais ce ne sont pas ceux qui étaient à la mosquée qui l’ont attaqué. C’est à environ 15 mètres de la mosquée que des jeunes assis devant un télécentre l’ont interpellé pour lui demander pourquoi il fait du bruit dans le quartier alors que nous sommes au mois de Ramadan. C’est de là qu’est partie l’altercation est partie. Il supportait quelqu’un qui a reçu un coup avant de tomber. Quand il est tombé, le conducteur a pris la fuite pour aller chercher de l’aide. Il est revenu avec un groupe de personnes et la bagarre a éclaté.

Les PA (Poste armé) qui étaient dans la zone ont été interpellés pour venir rétablir l’ordre. C’est ce qui fut fait. Le premier ordre a été maintenu. Les gens se sont dispersés et chacun vaquait à ses affaires. Subitement, c’est un autre groupe qui vient dans le quartier pour semer la pagaille. Après, j’ai appelé la CMIS, l’escadron mobile pour venir en renfort. C’est dans cette situation que certaines personnes incontrôlées tiraient avec des fusils de calibre 12 dans le quartier. Finalement, un jeune a été touché à la jambe (…). La personne à l’origine de cette situation a été mise aux arrêts ».

Par Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info