Accueil » Politique » Tchad : Macron ne veut pas d’un ‘’plan de succession’’ de père en fils à la tête du pays

Tchad : Macron ne veut pas d’un ‘’plan de succession’’ de père en fils à la tête du pays

Le président français Emmanuel Macron s’est dit mardi préoccupé par l’évolution de la situation au Tchad après la mort d’Idriss Déby. Le locataire de l’Elysée a condamné mardi avec la ‘’plus grande fermeté la répression’’ des manifestations et des violences enregistrées à Ndjamena, capitale tchadienne.

Des manifestants ont été réprimés mardi au Tchad alors qu’ils protestaient contre la junte militaire qui a pris le pouvoir après la mort au combat du président Idriss Deby. Au moins deux personnes ont été tuées.  Une situation ne laisse pas indifférent le président Macron.

Le chef de l’Etat français a appelé au respect des engagements pris par le Conseil militaire de transition (CMT), notamment celui d’une transition pacifique, inclusive sur le plan politique.

‘’J’ai apporté mon soutien à l’intégrité du Tchad à Ndjamena. Je suis pour une transition pacifique, démocratique et inclusive. Je ne suis pas pour un plan de succession’’, a-t-il clarifié.

Le général quatre étoiles de 37 ans, Mahamat Idriss Déby, porté à la tête du Conseil militaire de transition, occupe les ‘’fonctions de président de la République » du Tchad’’, selon la charte de transition.

Le président Macron prévient d’un ton ferme que ‘’la France ne sera jamais aux côtés de celles et ceux qui forment ce projet’’.

Il affirme que ‘’le temps est venu de lancer un dialogue politique national ouvert à tous les tchadiens. C’est ce qui est attendu du Conseil militaire de transition et c’est la condition même de notre soutien.

Après la mort d’Idriss Déby, la France a pris acte de l’annonce par les autorités tchadiennes de la mise en place d’un Conseil militaire de transition, organe chargé de conduire une transition politique d’une durée limitée.

Le ministère français des Affaires étrangères a souligné dans un communiqué l’importance que la transition se déroule dans des conditions pacifiques, dans un esprit de dialogue avec tous les acteurs politiques et de la société civile, et permette le retour rapide à une gouvernance inclusive, s’appuyant sur les institutions civiles.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info