Accueil » Économie » Damaro Camara rappelle à l’ordre le député Joe Bebeto sur le prix du konkoe

Damaro Camara rappelle à l’ordre le député Joe Bebeto sur le prix du konkoe

Le mercredi 7 avril, le Premier ministre, pour justifier la hausse du prix des denrées alimentaires, a expliqué aux députés que tous les pays du monde connaissent aujourd’hui une ‘’crise profonde qui affecte considérablement les conditions de vie des populations et leur pouvoir d’achat’’.

Kassory Fofana estime que la ‘’rareté des denrées alimentaires et d’autres produits, surtout industriels et agricoles, provoque une très grande augmentation des prix dans le pays. C’est ce qui explique que les prix des denrées de première nécessité comme le riz, la farine, le blé, le sucre, le lait subissent le coût élevé des transports qui a doublé pour les conteneurs’’.

S’il reconnait le cout du transport des conteneurs en provenance d’Asie a connu une hausse, le député Oumar Sidibé alias Joe Bebeto a indiqué au Premier ministre que le prix de certaines denrées de première nécessité ne devrait nullement pas augmenter sur le marché.

Pour illustrer ses propos, le député uninominal de Dixinn a indiqué que la ‘’fois dernière, j’ai donné 100.000 GNF à ma femme. Elle m’a dit d’aller moi-même acheter du konkoe (poisson machoiron fumé). Au marché, on m’a dit qu’un seul konkoe coute 80.000 GNF. Comment payer le reste des condiments pour la sauce ? (…). Le konkoe ne vient pas dans le conteneur’’.

Ce vendredi 30 avril à l’hémicycle, le président de l’Assemblée nationale a remis Joe Bebeto à sa place. ‘’Je sais que vous avez eu un très grand succès avec le show de konkoe. On n’a pas eu le temps d’en discuter, c’est que donc vous devez retenir, c’est que le pêcheur, en vendant son konkoe, il envoie son enfant à l’école. C’est dans ça qu’il paye ses impôts, s’habille, soigne sa famille et voyage’’, indique l’honorable Amadou Damaro Camara.

‘’C’est dans la vente de son konkoe qu’il construit. Il pêche ici, mais si le sac de ciment, les bonbons ne sont pas fabriqués ici, les médicaments importés sont plus chers, il est obligé d’augmenter le prix de son konkoe pour pouvoir vivre’’, apprend-il à Joe Bebeto.

Pour le parlement de l’Assemblée nationale, ‘’tout est absolument lié. Prenez un bâtiment dans lequel vous habitez. Quand on le construit, les vendeurs de ciments font des affaires. Ceux qui extraient le sable font des affaires. Les menuisiers, les usines de tôles, les tailleurs qui font les rideaux travaillent. Mais dès que le bâtiment est terminé, tous ces gens-là n’ont plus de travail. C’est ça l’interdépendance’’.

Salimatou BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 662 78 58 57/salimbalde91@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info