Accueil » Politique » Mamadou Sylla, un chef de file de l’opposition pour ‘’amuser la galerie’’

Mamadou Sylla, un chef de file de l’opposition pour ‘’amuser la galerie’’

La fonction du président de l’UDG (Union Démocratique de Guinée), Mamadou Sylla en tant que chef de file de l’opposition parlementaire, fait couler beaucoup d’encre et de salive tant dans les milieux des leaders des partis politiques que ceux de la Société civile guinéenne.

A ce sujet, l’écrivain et président du Parti Socialiste (Ps), l’ancien membre de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), Thierno Seydou Bayo, est un peu peiné. La raison qu’il évoque, est que « Mamadou Sylla est un jeune-frère (à lui) ». De ce fait, argue M. Bayo, « je ne m’aimerais pas le voir être ridiculisé comme ça dans le vide par ce régime d’Alpha Condé qui, d’ailleurs, lui doit une faramineuse somme d’argent d’une valeur de 22 millions de dollars Us ».

Raillé et ridiculisé par son propre camp

Ancien membre de la Ceni et auteur du livre intitulé « Les Élections, de la révolution à la démocratie », paru le 20 mars 2015 chez Edilivre en France, Thierno Seydou Bayo est visiblement peiné d’assister à la mise en scène du régime Condé pour «se moquer» de l’ancien patron des patrons guinéens sous le régime du général Lansana Conté.

Quand il réalise que Mamadou Sylla, très fier de son boubou de chef de file de l’opposition, alors qu’il « ne détient que 4 députés à l’Assemblée nationale », « se prosterne aux pieds du président Alpha Condé pour demander son budget de fonctionnement d’une hauteur de 5 milliards de nos francs », M. Bayo voilà une « une manière d’amuser la galerie ».

Le président du Ps souhaite que son « jeune frère » Sylla « sache que cette affaire de (soi-disant) chef de file de l’opposition est un film de science-fiction » monté pour le rendre ridicule. M. Bayo voudrait que l’homme d’affaires de 61 ans « abandonne cette course sans fin » qui ne fait que « l’affaiblir » devant l’opinion et face au « régime sans pitié » d’Alpha Condé.

Il y a quelques jours, le député Aly Kaba, président du groupe parlementaire du Rpg Arc-en-ciel, a fait noter que le chef de file de l’opposition parlementaire « est obnubilé par l’argent et les honneurs » et « ne semble pas être prédestiné à la politique ».

En janvier dernier, lorsque M. Sylla a demandé au principal opposant au régime Condé de lui accorder une audience le mardi 19 janvier 2021, Cellou Dalein Diallo l’a envoyé paître. Estimant qu’il ne peut le recevoir qu’en sa qualité de président de l’Udg et non en tant que chef de file de l’opposition parlementaire, un statut que M. Diallo ne reconnait pas.

Par Léon Kolié

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Mamadou Sylla de l’UDG est dans tous ses droits de réclamer son budget de chef de file de l’opposition à l’assemblée nationale MONOCOLORE jaune rpgistes de Damaro Camara.Mais,avant de commencer à payer Sylla,il va falloir d’abord rembourser intégralement Cellou Dalein de l’UFDG et son cabinet qui avait 37 députés à l’assemblée.C’est une question de principe et d’équité envers Cellou Dalein.
    Enfin,et selon la logique,pourquoi augmenter chaque année le budget de Alpha Condé à la présidence et refuser pour le chef de file à l’Assemblée nationale ???.
    D’ailleurs cette Assemblée rpgistes de Damaro,illégitime est à DISSOUDRE tout simplement.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info