Accueil » Économie » Lancement d’un programme de curage de caniveaux et d’assainissement à Kaloum

Lancement d’un programme de curage de caniveaux et d’assainissement à Kaloum

Initié par le département des Travaux publics, le projet HIMO (Haute intensité de main d’œuvre) est une initiative présidentielle de création d’emplois temporaires et de redistribution du revenu national à travers de microprojets. C’est le directeur général du Fonds d’entretien routier (FER) qui a procédé à son lancement samedi à la mairie de Kaloum en présence de plusieurs cadres du ministère.  

Le premier volet du projet concerne le curage de caniveaux des communes de la capitale Conakry. Au total, 109 contrats ont été signés pour une enveloppe globale de 16 milliards trois cent cinquante millions (16.350.000.000 GNF) soit 150 000 000 par contrat GNF. Le promoteur principal bénéficie de 30 000 000 GNF au titre de la supervision du projet.

En ce qui concerne le nombre d’emplois à créer, 20 à 25 jeunes, en fonction de la longueur et de la difficulté de la zone d’intervention, sont recrutés dans des associations et mouvements de jeunes dans la zone d’intervention par les communes et la Direction nationale de l’entretien routier (DNER). Ils seront rémunérés pendant 4 mois pour un montant global de 70.000.000 GNF soit 700.000 GNF par jeune et par mois.

Le ramassage des ordures par des camions est assuré par l’Agence nationale de l’assainissement et de la salubrité publique (ANASP) et les communes. Les frais d’intendance et de logistique pour le recrutement des jeunes, la formation en technique HIMO et entrepreneuriat, le ramassage et le transport des ordures, la communication ainsi que le suivi et le contrôle couterait un forfait de 10 millions par contrat, selon des modalités à définir pour une durée de 4 mois.

Ce projet HIMO permettra à 2.725 jeunes de bénéficier en 4 mois d’un revenu de 700.000 GNF par mois. Durant sa période d’exécution, 109 petits entrepreneurs obtiendront un revenu total net d’impôt de 30.000.000 GNF chacun.

Le deuxième volet prévoit un balayage des principales voies routières de Conakry. Il sera question de faire appel à des femmes, en collaboration avec les communes et le gouvernorat de Conakry. 1500 femmes seront chargées de balayer l’autoroute Fidel Castro et la route Le Prince, les principales artères de la commune de Kaloum). Chaque recevra 500.000 GNF par mois, soit 3 milliards GNF en quatre mois.

La particularité cette année, selon le directeur national de l’entretien routier, est que ‘’cette fois-ci, au lieu des PME individuelles font le travail, ce sont les riverains, ONG et mouvements associatifs qui sont conviés en commun accord avec les ministères de la Jeunesse, de l’Assainissement et des Travaux publics’’.

Saa Yolandé Camara estime que cette initiative va contribuer à faire travailler plus de 2000 jeunes et 1500 femmes. Tout cela, ajoute-t-il, ‘’dans le but de protéger nos infrastructures routières’’, avant de souligner que ‘’la route n’est pas un produit éternel. Elle a besoin d’un entretien, d’une vigilance. Et le premier entretien dont une route doit bénéficier, c’est bien le curage des voies de canalisation’’.

Le directeur général du Fonds d’entretien routier, Souleymane Traoré, assure qu’au-delà de l’aspect civique de la participation de chacun pour protéger ‘’notre patrimoine commun qui est la route. C’est aussi une activité génératrice de revenus pour plus de 2000 jeunes et 1500 femmes’’.

Il précise qu’à l’intérieur du pays, ‘’il n’y aura pas d’opérations de curage de caniveaux. Il y aura ce qu’on appelle le cantonnage avec la même règle d’association communautaire des populations qui sont le long des routes bitumées. Il n’est pas concevable que des PME quittent Conakry pour aller couper et désherber le long de la route Kissidougou Guéckédou. On veut aller vers ce retour de participation communautaire à l’action’’.

Le secrétaire général de la mairie de Kaloum salue à sa juste valeur le projet HIMO. Djely Mory Kourouma affirme que ‘’c’est l’occasion pour la collectivité de Kaloum de trouver de l’emploi pour les braves femmes et la jeunesse. Etant bénéficiaires de l’action qui va se passer sur le terrain, nous pensons que ça va changer l’image de Kaloum en matière de propreté’’.

Il fait remarquer qu’à l’approche des grandes pluies, ‘’nous avons toujours été victimes des inondations vers Coronthie. Inondations causées par les caniveaux non curés et la faute des citoyens eux-mêmes. C’est pourquoi, nous félicitons l’action entreprise par le ministère des Travaux publics qui va nous permettre cette fois-ci d’éviter les inondations dans nos quartiers’’.

Abdoulaye Bella DIALLO, pour VisionGuinee.Info 

00224 628 52 64 04/abdoulbela224@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Merci madame la Maire de kaloum que dieu vous protège amen

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info