Accueil » Politique » Libération de 40 détenus arrêtés suite aux violences post-électorales

Libération de 40 détenus arrêtés suite aux violences post-électorales

Après plus de six mois de détention, une quarantaine de détenus, arrêtés suite aux violences post-électorales, ont bénéficié d’un non-lieu de la justice et été remis aussitôt en liberté.

L’information a été donné par le porte-parole du gouvernement dans un communiqué publié vendredi soir. Selon le ministre Tibou Kamara, ‘’la justice, saisie pour faire la lumière sur les violences qui ont émaillé les dernières élections référendaires, législatives et présidentielles, a engagé des poursuites contre des citoyens accusés de nombreuses et graves infractions à la loi, parfois d’actes criminels’’.

Par sa voix, le gouvernement note avec ‘’satisfaction que les procédures en cours se déroulent dans la sérénité, dans le strict respect de l’indépendance consacrée de la justice et du sacro-saint principe de la séparation des pouvoirs dans un Etat de droit’’.

Le porte-parole du gouvernement se dit satisfait de ‘’constater que l’instruction de certaines affaires a été menée jusqu’à son terme, et des décisions rendues’’.

‘’Dans l’affaire de l’attaque du train minéralier, au cours de laquelle quatre agents des services de défense et de sécurité ont été tragiquement assassinés, le cabinet d’instruction a pris une ordonnance : sur 17 personnes inculpées, 8 sont renvoyées devant le tribunal pour être jugées, et les 9 autres ont bénéficié d’un non-lieu et immédiatement libérées’’, indique Tibou Kamara.

Quant à l’affaire Chérif Bah, Ousmane Gaoual Diallo et Cie, il annonce que parmi les 80 personnes inculpées, 31 ont bénéficié d’un non-lieu et remis aussitôt en liberté.  Les 49 autres sont renvoyées devant le tribunal en vue d’un jugement.

Le gouvernement dit prendre acte de l’ordonnance du cabinet d’instruction, tout en soulignant que le procureur de la République a informé le ministère de la Justice de sa décision de ne pas interjeter appel.

Il assure qu’il maintient sa ‘’posture qui consiste à faire entièrement confiance aux institutions nationales, et se félicite que la justice instruise toutes les affaires qui lui sont soumises dans la sérénité et avec un professionnalisme exemplaire’’.

Salimatou BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 662 78 58 57/salimbalde91@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info