Accueil » Société » L’armée en état d’alerte le long des frontières au Sud de la Guinée

L’armée en état d’alerte le long des frontières au Sud de la Guinée

Le commandant de la 4e région militaire de Nzérékoré, le Général Mohamed Lamine Keita, a donné des instructions fermes à ses hommes pour effectuer des patrouilles le long des frontières terrestres au Sud de la Guinée. La mesure vise à assurer la sécurité de notre pays et l’intégrité territoriale.

‘’Le commandant de la région militaire de Nzérékoré a véhiculé un message de vigilance accrue à tous les niveaux. Il ne faut surtout pas abandonner les positions’’, indique le lieutenant-colonel Ousmane Diallo, commandant du camp d’infanterie de Lola.

Pour le chef de la brigade préfectorale des douanes de Lola, cette patrouille mixte veille à la sécurisation des personnes et de leurs biens.

‘’Ça se passe très bien ici. On n’oublie pas nos hommes le long des frontières. Nous devons sécuriser les personnes et leurs biens.  Les tracasseries douanières et le social, on arrive à gérer, ça se passe très bien du côté ivoirien et celui guinéen’’, souligne le commandant Camara sur la RTG.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

000224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. « Il ne faut surtout pas abandonner les positions’’, indique le lieutenant-colonel Ousmane Diallo, commandant du camp d’infanterie de Lola.
    « On n’oublie pas nos hommes le long de nos frontières » a dit aussi le commandant Camara chef de la brigade des douanes de Lola.
    Siriki a vu un reportage de la RTG, sur le drame que vivent les forces de Défense et de Sécurité (FDS) guinéennes stationnées au poste frontière de Gbéléban, une sous-préfecture d’Odienné, ville au Nord-ouest de la Côte d’Ivoire.
    Les frontières sont fermées par la Côte d’Ivoire, à cause de la pandémie à COVID 19 ; il n’y a donc plus de traffics commerciaux entre la Côte d’Ivoire et la Guinée ; donc, impossible de racketter les commerçants pour pouvoir se payer à manger dans ces endroits reculés, coupés de la Guinée. Pas de routes, pas de ponts, pas de réseaux de téléphonie mobile, pas de télévisions et de radios guinéennes.
    Ces FDS guinéennes abandonnées à elles-mêmes, sont entrain de déserter leurs postes de contrôle aux frontières !!
    Voilà la vérité ; c’est-à-dire des désertions que le régime du dictateur sanguinaire Alpha Condé a maintenant du mal à cacher au peuple guinéen !!
    Merci.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info