Accueil » Société » Pour avoir dirigé la prière en maninka, Nanfo Diaby gazé et arrêté par la police : Me Béa exige sa libération

Pour avoir dirigé la prière en maninka, Nanfo Diaby gazé et arrêté par la police : Me Béa exige sa libération

Le jeudi 13 mai, alors que les fidèles musulmans célébraient la fête de Ramadan, le domicile de l’imam Nanfo Diaby a été la cible de tirs de gaz lacrymogènes. Ce prédicateur, qui dirige la prière en langue malinké, a été arrêté par la police arrêté sans opposer de résistance. 

L’avocat Maître Salifou Béavogui, qui assure la défense du prédicateur, dénonce son arrestation manu militari.

‘’Je proteste contre l’injustice et je regrette encore que des citoyens soient persécutés pour leur foi religieuse’’, s’est-il indigné, soulignant que son client a été ‘’interpellé à son domicile avec une violence inouïe’’.

L’homme en robe noire qualifie cela de ‘’regrettable’’ et affirme que ‘’ce n’est pas sur action de l’autorité judiciaire qu’il a été interpellé, mais l’autorité administrative. Ça c’est inacceptable’’.

‘’On lui reproche d’avoir violé l’interdiction [de diriger la prière]. Cette interdiction aujourd’hui fait l’objet d’un recours devant la Cour suprême. Dans les conditions normales, il faut attendre que la Cour tranche. Je proteste contre son arrestation et exige sa libération’’, lance Me Béa.

Abdoulaye Bella DIALLO, pour VisionGuinee.Info  

00224 628 52 64 04/abdoulbela224@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info