Accueil » Politique » Massacre du 28 septembre en Guinée : l’Union européenne prend des sanctions

Massacre du 28 septembre en Guinée : l’Union européenne prend des sanctions

Dans un courrier daté du 12 mai, Josep Borrell, haut représentant et vice-président de la Commission européenne, a indiqué que cinq auteurs de ce massacre « (faisaient) l’objet d’un régime de sanctions individuelles de l’UE (interdiction de voyager sur le territoire des États membres de l’UE et gel des avoirs qui y sont détenus). Le renouvellement de ce régime de sanctions sera examiné en septembre 2021. »

Il s’agit de Moussa Dadis Camara, qui présidait au moment des faits le Conseil national pour la démocratie et le développement (CNDD) et réside aujourd’hui au Burkina Faso, de Jean-Claude Pivi, alors chargé de la sécurité présidentielle, de Moussa Tiégboro Camara, ex-ministre des Services spéciaux, de la Lutte antidrogue et du Grand Banditisme, d’Abdoulaye Chérif Diaby, ex-ministre de la Santé, et de l’ancien aide de camp de Dadis Camara, le lieutenant Aboubacar Sidiki Diakité, dit Toumba Diakité.

Ce courrier de Josep Borrell laisse entendre que ces sanctions sont effectives. Leur application fait suite à une lettre adressée le 8 avril par 32 eurodéputés. Ils réclamaient notamment la « mise en action » du « nouvel instrument de sanctions » dont l’Union européenne (UE) s’est dotée le 7 décembre 2020 pour « cibler les responsables de graves violations des droits de l’homme et de graves atteintes à ces droits partout dans le monde, quel que soit le lieu où elles sont commises et quelle que soit l’identité de ces personnes ».

« Nous sommes ravis de constater une avancée sur le système de sanctions, qui permettent aujourd’hui de punir cinq personnes, même si, vu l’ampleur des violences survenues le 28 septembre 2009, ce n’est pas suffisant. Mais c’est un début, car à un moment donné la diplomatie ne suffit plus. Et quel est le poids de l’Europe au niveau international si elle n’a pas de moyen de pression ? » commente Salima Yenbou, eurodéputée du Groupe des Verts.

Le chef de file de l’opposition Cellou Dalein Diallo, président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), qui, comme Bah Oury, fondateur de ce parti, avait été grièvement blessé le 28 septembre 2009, a salué ces sanctions. « On ne peut que se réjouir. C’est un pas de plus dans la lutte contre l’impunité qui encourage la récidive dans la violation des droits humains, a-t-il réagi. Malheureusement, en Guinée, Alpha Condé utilise ce massacre comme instrument d’intimidation des militaires impliqués dans les exactions pour les avoir à sa dévotion, et il n’est pas prêt pour l’instant à les juger. Il se sert de ces hommes aux mains sales pour continuer à réprimer, et ces derniers savent que leur sort dépend d’Alpha. »

Courrier musclé des eurodéputés

Dans leur courrier adressé le 8 avril 2021 à Josep Borrell, les 32 eurodéputés ne mâchent pas leurs mots sur la situation politique en Guinée. Ils évoquent le double scrutin référendaire et législatif du 22 mars 2020 comme « l’une des élections les plus contestées, les plus violentes et les moins démocratiques » du pays, avec un fichier électoral « taillé sur mesure », rappellent que « monsieur Alpha Condé » est « resté sourd » face à tous les appels au dialogue des leaders religieux, déplorent « une rupture de la démocratie » ou encore la mort de 250 personnes « tuées souvent à bout portant par des agents des forces de défense et de sécurité » dans des « manifestations pacifiques » de l’opposition depuis 2010.

Un ton vigoureux assumé. « Les signataires sont pour la plupart de nouveaux parlementaires qui en ont marre de la langue de bois, résume l’eurodéputée Salima Yenbou. Il y a par ailleurs une volonté de voir la Commission européenne se positionner de façon plus ferme face à certaines situations, et pas seulement en Guinée. » Lire la suite de l’article sur Le Point en cliquant ici.

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. Les sanctions ciblées de l’Union Européenne (UE), contre ces 5 criminels guinéens sont vraiment ridicules.
    Que l’UE arrête son hypocrisie : jamais, ces 3 Colonels guinéens, qui refusent même de se rendre dans les pays voisins, de peur d’être arrêtés, ne mettront les pieds dans l’espace Schengen ; et ils n’ont pas non plus, d’avoirs dans les pays européens !! Lol !!
    L’UE devrait plutôt faire une double pression diplomatique, puis économique ; et cela, en 2 phases :
    1ère phase : faire une pression diplomatique sur le gouvernement Burkinabè pour que le Capitaine Moussa Dadis Camara soit extradé afin qu’il réponde de ce massacre du 28 septembre 2009, devant la justice guinéenne.
    Si le Burkina refuse de remettre Dadis Camara à la justice guinéenne, l’UE devra prendre des sanctions économiques graduelles contre le Burkina ; à commencer par la suppression des dons du Fonds Européen de Développement (FED)…
    Les autorités Burkinabè n’accepteront jamais d’hypothéquer le développement de leur pays, pour un criminel guinéen !!
    2ème phase : faire une pression diplomatique sur la Guinée pour l’incarcération des 3 Colonels accusés de crimes contre l’humanité (Pivi, Tiégboro et Chérif Diaby).
    Cet ultimatum pour l’incarcération de ces 3 criminels doit être immédiatement suivie de sanctions économiques contre la Guinée, en cas de refus d’obtempérer de la part du dictateur sanguinaire Alpha Condé.
    La fin de l’impunité en Guinée est à ce prix !!
    Alpha traite les guinéens de tortues sur lesquelles, il doit mettre le feu pour les faire avancer ; mais, ce vieillard sénile ignore qu’il est lui-même la plus grosse tortue de Guinée, sur laquelle il va falloir que l’UE mette du feu (sanctions), pour que l’impunité prenne fin en Guinée !!
    10 ans de refus de rendre justice aux victimes ; ça suffit !!
    À bon entendeur, salut !!
    Merci.

  2. EU devrait condamner le commanditeur de ce crime que n’est personne d’autre que Alpha Condé le terrorist de la Guinée.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info