Accueil » Annonces » Lettre ouverte au ministre Tibou Kamara : ‘’Alpha Condé a été chômeur et opposant jusqu’à l’âge de 72 ans…’’

Lettre ouverte au ministre Tibou Kamara : ‘’Alpha Condé a été chômeur et opposant jusqu’à l’âge de 72 ans…’’

Chômage des opposants, un crime à sanctionner ou un problème de sécurité sociale à régler ? Mise en garde contre cette pratique discriminatoire.

Cher Tibou Kamara, ex-opposant chômeur et ex-exilé politique qui sous-estime et vilipende aujourd’hui les chômeurs en Guinée,

Nous vous informons que le chômage, l’exil, l’emprisonnement systématique des opposants politiques, des opérateurs économiques et des journalistes aux voix discordantes en Guinée depuis 1958 sont l’une des causes de la fuite des cerveaux et du retard économique de notre pays. Nous vous informons aussi que des expatriés moins qualifiés occupent aujourd’hui des postes dans l’administration publique et dans le privé que des opposants guinéens à compétence supérieure pouvaient occuper localement.

Où sommes-nous avec la politique des allocations chômages des chômeurs de circonstance qui ont contribué pendant des années à renflouer les caisses de la CNSS de ton co-listé Malick Sankhon et payer des impôts sur salaire à la DNI de ton autre co-listé Makissa Camara et pour qui le pays refuse aujourd’hui de les donner du travail à cause de leur profil d’opposant que tu méprises ?

Pourquoi tu alignes pour toi seul, les titres de ministre, de conseiller spécial du président, de porte-parole et de député Covid démissionnaire de Dinguiraye ?  Pourquoi tu ne laisses pas au moins une place aux chômeurs de ton pays ?

Pour M. Alpha Condé et son gouvernement que tu représentes : Opposition = chômage = punition ?

Le nouveau porte-parole du 3ème mandat Tibou Kamara ou Camara dans son zèle déclare que tous les opposants au 3ème mandat de M. Alpha Condé sont ‘’des chômeurs et des bons à rien’’, tout en oubliant royalement qu’Alpha Condé, son nouveau maître, a été chômeur et opposant jusqu’à l’âge de 72 ans sans aucune expérience de travail rémunéré.

Notre ami Tibou, hier exilé au Maroc et défendu par chacun de nous au même titre que Bah Oury en France, Moussa Dadis Camara au Burkina Faso, Lansana Kouyaté en France et Sékouba Konaté en France a-t-il raison de se moquer de notre sort de chômeur de luxe ?

Certainement oui, parce qu’en Guinée et dans le monde du travail, être opposant à l’injustice et à la mauvaise gouvernance est un crime synonyme de bannissement dans le milieu du travail quelle que soit ta compétence et ton expérience professionnel. L’arme fatale d’un tyran comme Alpha Condé n’est-elle pas la privation de ses opposants de toute ressource ou leur tuerie ou leur emprisonnement ou leur exil pour les obliger à devenir ses griots et sujets pour la défense de l’indéfendable comme ce troisième mandat et ses morts associées ?

La pyramide est renversée

En Guinée, les plus aptes à faire la politique pour aider techniquement le pays sont réduits au silence dans leurs bureaux de fonctionnaires béni-oui-oui ou de travailleurs esclaves du secteur privé ou des institutions internationales et ONG. Ces talents ouverts d’esprit et éclairés laissent ainsi libre le champ de la politique aux opportunistes, charlatans et médiocres qui ne peuvent même pas analyser un bilan financier d’une entreprise ou d’un projet à plus forte raison un dossier d’investissement de l’Etat ou un contrat complexe qui engage les générations futures.

Mamadou Cellou Dalein Diallo, le chef et Président des chômeurs de Guinée et Sidya Touré son adjoint ?

C’est à cause de cette mentalité rétrograde de nos dirigeants   que des technocrates comme Mamadou Cellou Dalein Diallo ou Sidya Touré et leurs collaborateurs de l’ANAD et  du FNDC  sont aujourd’hui  au chômage depuis belle lurette au profit des troubadours, marabouts et manipulateurs comme ce nouveau défenseur du 3ème mandat et conseiller ‘’spécial du tyran’’ qui  a pour sport favori ‘’l’abus de confiance’’ de tous les chefs  d’Etat en situation ‘’difficile’’ de fin de mandat  comme Lansana Conté en 2008, Moussa Dadis Camara en 2009, Sékouba Konaté en 2010, Yaya Jammeh en 2018 et maintenant Alpha Condé en 2020 avec comme recette  magique la prescription de sacrifices immoraux et de défilés dans les palais et Hôtels de marabouts de toutes origines.

La solution au chômage en Guinée ? 

Il faut respecter les lois du pays et par conséquent faire partir Alpha Condé conformément à la loi et au principe de la limitation du nombre de mandats, vider les prisons de nos cadres, installer au pouvoir des élus légitimes, faire venir les exilés et des investisseurs sérieux, instaurer l’égalité de chances pour tous pour enfin libérer les initiatives, primer le travail et réduire le risque pays.

Contre le 3ème mandat et mise en garde

Nous ne reculons pas quelles que soit les sanctions de privation du travail dont les membres de nos organisations sont victimes aussi bien dans l’administration publique que dans le secteur privé et nous mettons en garde les administrateurs publics et les chefs d’entreprises qui se livrent à de telles pratiques de discrimination dont semble cautionner le gouvernement de M. Alpha Condé.

#UNAD, Notre Union, Notre Force

#ANAD Unir et Servir dans la justice

Keamou Bogola Haba
Secrétaire Exécutif de l’UNAD
Membre de l’ANAD

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info