Accueil » Économie » Une plantation de bananes et d’ananas détruite par des individus à Kindia : ‘’Ceux qui ont fait ça sont contre la Guinée’’

Une plantation de bananes et d’ananas détruite par des individus à Kindia : ‘’Ceux qui ont fait ça sont contre la Guinée’’

Depuis un certain temps, des individus ont pris gout de s’attaquer à des domaines appartenant à des acteurs du secteur agricole dans les localités de Coyah, Dubreka, Forécariah et Kindia. Le dernier cas en date remonte au jeudi 20 mai dans la cité des agrumes.

Ramadan Diallo, ancien étudiant au Centre universitaire de Kindia, s’est lancé dans la culture d’ananas et bananes. Sa plantation située dans la sous-préfecture de Friguiagbé a été la cible d’individus qui ont tout détruit sur leur passage, réduisant au néant des investissements de plusieurs années.

Encore sous le choc, l’agripreneur a accepté de raconter à VisionGuinee sa mésaventure. Lisez.

« C’était le jeudi 20 mai, je m’apprêtais à sortir quand mon ingénieur m’a appelé pour m’informer que ma plantation a été détruite par des inconnus. Il m’a dit que ces derniers ont déterré les rejets d’ananas et découpé en morceaux les pieds de bananes. Je me suis rendu sur les lieux pour constater les dégâts. C’est une fois sur place que j’ai réalisé que tout ce qui m’a été dit au téléphone était réel.

C’est un domaine d’un hectare où nous avons planté de l’ananas et de la banane. Plus de 1000 pieds de bananes qui ont été déterrés par ces individus.

Depuis que je suis là, je n’ai jamais eu des altercations avec quelqu’un. C’est un beau matin qu’on m’appelle pour m’annoncer ma plantation a été détruite. Ceux qui ont fait ça ont agi par méchanceté, haine et sont contre ce pays. Un domaine agricole demande assez d’énergies et de financement. On passe des nuits blanches pour travailler et vivre à la sueur de notre front.

Je travaille à mon compte et j’ai employé 4 personnes. Je ne suis qu’un simple débrouillard diplômé de l’université de Kindia qui veut servir son pays. Je suis resté ici après mes études pour créer des emplois et apporter ma contribution au développement de la Guinée.

Le domaine nous appartient. Il n’y a pas d’altercations entre quiconque et moi. Il n’y a jamais eu de conflits autour de ce domaine. C’est la première fois que des individus viennent détruire comme ça. Ceux qui s’adonnent à cette pratique, qu’ils sachent que ce n’est pas la solution. Il faudrait qu’ils comprennent que ce qu’ils ont détruit est le fruit du travail de jeunes débrouillards dont certains sont endettés jusqu’au cou. Des centaines de millions ont été investis dans ce domaine.

On ne demande pas à l’État de nous donner des millions. On n’a pas besoin de son argent. Tout qu’on lui demande, c’est de nous sécuriser. Si nous ne sommes pas épargnés en ville, il faudra qu’en raz-de-campagne, qu’on nous épargne. Nous avons fui la ville pour être à l’abri de personnes mal intentionnées ».

Par Salimatou BALDE, pour VisionGuinee.Info
00224 662 78 58 57/salimbalde91@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info