Accueil » Libre opinion » 25 mai 1963-25 mai 2021 : 58 ans après, qu’est-ce qu’on célèbre enfin ?

25 mai 1963-25 mai 2021 : 58 ans après, qu’est-ce qu’on célèbre enfin ?

De sa création comme l’Organisation pour l’unité africaine (OUA) à nos jours, comme l’Union africaine, cette entité vit ses 58 ans. Un long chemin qui aurait dû un immense changement sur l’image du continent africain. 

"

Mais à vrai dire, 58 ans après, qu’est-ce qu’on célèbre enfin ? La victoire de l’Afrique sur la pauvreté ? Non ! L’Afrique une puissance militaire ? Non ! L’Afrique, le meilleur continent de la planète ? Non ! L’Afrique, un continent unis comme un seul Etat ? Non ! L’Afrique, un continent industrialisé ? Non !

Mais l’Afrique, le continent le plus pauvre du monde ? Oui ! L’Afrique, le continent le plus corrompu du monde ? Oui ! L’Afrique, le continent le plus instable du monde ? Oui !

20 ans après avoir pris la place de sa mère (OUA) à Durban en Afrique du Sud en 1999, l’UA n’a jamais été à la hauteur de cette entité qui avait des objectifs nobles dans une période instable de la guerre froide entre l’Est et l’ouest.

Créée le 25 mai 1963 à Addis-Abeba en Éthiopie, l’OUA (Organisation d’unité africaine) avait pour objectif notamment la libération des pays africains non indépendants, la résolution des problèmes frontières ainsi que les conflits sur le continent.

En 1999, le peuple africain avait l’espoir d’une création des États-Unis d’Afrique, l’une des missions initiales de l’organisation. Mais avec les rivalités égoïstes et les intérêts personnels des dirigeants africains, l’idée devint lettre morte.

De nos jours, le continent vit dans la division. Les conflits entre les États membres, le financement des groupes armées par les pays voisins, la fermeture des frontières, la rupture des relations diplomatiques, la montée en puissance des groupes extrémistes religieux et la banalisation de nos coutumes et meurs au nom du suivisme sont entre autres la véritable image du contient.

Le salut de l’Afrique ne viendra pas du ciel, ni de l’occident. Il est temps pour la nouvelle génération de prendre conscience de notre histoire et les réalités du continent. Dire qu’on est africain et s’opposer à l’unité des États-Unis d’Afrique relèvent de l’ignorance de son histoire.

Boubacar Barry
Vice-président du Front national pour le développement

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Il faut absolument fermer ou bien dissoudre cette organisation de « l’U.A. » de façade qui est devenue inutile.La CÉDÉAO c’est pareille.Car,Elles ont failli à leurs MISSIONS PREMIÈRES.Aucun pays africain ne respecte leurs « SANCTIONS INTERNATIONALES ».

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info