Accueil » Politique » Mali : le président et le Premier ministre démis de leurs fonctions

Mali : le président et le Premier ministre démis de leurs fonctions

L’information a été donnée sur les médias d’Etat (ORTM). Bah N’Daw et Moctar Ouane sont démis de leurs fonctions par le vice-président de la transition Assimi Goïta.

"

D’après les médias officiels (ORTM), le président de la transition Bah N’Daw et le Premier ministre Moctar Ouane, les deux principales autorités de la transition, ont été démis de leurs fonctions. La décision aurait été prise par le vice-président de la transition Assimi Goïta. Celui-ci était le chef du Comité national pour le Salut du peuple (CNSP), l’organe formé par les militaires putschistes.

Une nuit à Kati

Le président Bah Ndaw et le Premier ministre Moctar Ouane ont passé la nuit aux mains des militaires qui, ce lundi (24.05.2021), les ont fait conduire de force au camp de Kati, haut lieu de l’appareil de Défense à quelques kilomètres de Bamako.

D’après des sources à Bamako, le vice-président de la transition, le colonel Assimi Goïta aurait indiqué que les deux responsables du gouvernement avaient été arrêtés pour préserver le Mali et les intérêts du peuple. Il aurait aussi indiqué que le calendrier électoral serait suivi comme prévu en 2022.

Une délégation du Mouvent du 5 juin-Rassemblement des Forces patriotiques (M5 RFP) aurait rejoint Kati pour des discussions.

Les deux responsables du gouvernement de transition ont été interpellés après avoir formé un nouveau gouvernement à la suite de la démission du précédent au bout de quelques mois d’exercice seulement. La composition du gouvernement communiquée ce lundi a semble-t-il provoqué la colère des militaires auteurs du coup d’Etat qui avait renversé le président élu Ibrahim Boubacar Keïta le 18 août 2020.

Avec dw.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Le Colonel Assimi GOITA a compris que cette transition au Mali était boiteuse ; et qu’il faudrait donc nettoyer sérieusement les écuries d’Augias ; d’où ce soft putch pour remettre la transition politique malienne sur les rails !!
    Il y a eu cette jurisprudence au Tchad, avec le coup d’État du fils de Feu Idriss Deby ; pas de crainte à l’horizon, l’UA et la communauté internationale ne pourront donc pas condamner non plus la junte militaire malienne ; les chiens aboieront ; mais, la caravane malienne avancera tranquillement !!
    Le Colonel Assimi GOITA a maintenant les coudées franches pour gérer à sa guise cette transition malienne (mettre fin aux grèves intempestives, mettre au gnouf les ennemis de la République, combattre sérieusement les terroristes…). Ce n’est pas aux étrangers de décider de ce qui est bon pour les maliens ; cette transition devra donc prendre le temps qu’il faudra, pour ne plus retomber dans les mêmes maux que sous IBK (incapacité à défendre l’intégrité territoriale du Mali, corruption, népotisme, clientélisme…).
    Le Chef de la junte malienne devra aussi songer à repenser sa coopération militaire ambiguë avec la France, qui maintient un statut quo avec la rébellion touarègue qui n’a que trop duré !!
    Le Colonel Assimi GOITA devra, comme le Président Archange TOUADERA de la République Centrafricaine, demander l’aide des troupes russes, pour libérer définitivement le Mali, des Djihadistes !!
    Trop c’est trop ; la guerre contre le terrorisme au mali est devenu maintenant un véritable business pour les troupes françaises et onusiennes. Il est donc temps d’utiliser la méthode Poutine pour débarrasser définitivement le Mali des Djihadistes !!
    À bon entendeur, salut !!
    Merci.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info