Accueil » Économie » L’armée appelée en renfort pour fermer la mine d’or de Kounsitel : ‘’les gens ont commencé à partir’’, se réjouit Madifing Diané

L’armée appelée en renfort pour fermer la mine d’or de Kounsitel : ‘’les gens ont commencé à partir’’, se réjouit Madifing Diané

Mercredi soir, des centaines de personnes en direction de Gaoual ont été bloquées à Labé et Mamou. Une décision des autorités administratives était intervenue plus tôt dans la journée pour ordonner l’arrêt des activités d’exploitation d’un gisement aurifère à Kounsitel. 

Le gouverneur de Labé, lors d’une rencontre avec la presse, a ordonné l’arrêt immédiate de toute activité sur la mine d’or de Kounsitel à partir de ce mercredi. Madifing Diané a annoncé le déploiement d’agents des forces de défense et de sécurité pour fermer le site d’exploitation.

‘’C’est une situation insolite. Même nous, les administrateurs, on ne s’attendait pas à une telle situation. Nous sommes un pays organisé. Si c’est une mine d’or, nous avons des services spécialisés pour l’étude et la réglementation. Quand cela sera fait, elle sera déclarée ouverte à la population’’, explique-t-il.

‘’On n’est pas contre leur présence à Kounsitel. On est contre la présence dangereuse et massive de personnes en dehors de toute réglementation dans cette petite localité’’, précise le gouverneur de Labé, ajoutant que ‘’cela représente des menaces pour le pays parce que ce sont personnalités venues de la Guinée Bissau, du Mali, du Sénégal et du Burkina qui sont là-bas’’.

Sur la fermeture de ce site aurifère, il rassure que ‘’que nous avons la capacité de maintenir l’ordre une fois que les gens auront quitté. Il reviendra aux autorités en charges des mines et de la géologie de faire une évaluation exacte du gisement et de déclarer que c’est une mine exploitable’’.

A la question de savoir comment les équipes sur le terrain comptent faire partir un grand nombre de personnes, la première autorité de la région de Labé affirme que ‘’ceux qui sont chargés de la sécurité ont la capacité de gérer les situations qui se présentent à eux. C’est le terrain qui commande. On ne dit pas qu’on va se jeter sur eux. C’est de la sensibilisation avant tout. Déjà, les gens ont commencé à partir. Ce n’est pas à la fois que 150 mille personnes vont partir’’.

Abdoulaye Bella DIALLO, pour VisionGuinee.Info 

00224 628 52 64 04/abdoulbela224@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info