Accueil » Politique » Mohamed Traoré : ‘’Aucun détenu ne doit penser que s’il est en prison, c’est la faute d’un leader’’

Mohamed Traoré : ‘’Aucun détenu ne doit penser que s’il est en prison, c’est la faute d’un leader’’

L’ancien bâtonnier de l’ordre des avocats de Guinée assure que les présidents des partis politiques ne sont pas responsables de l’emprisonnement de leurs militants à la Maison centrale de Conakry. Mohamed Traoré affirme qu’il serait plus juste de tenir rigueur au pouvoir qui a décidé de museler toute forme d’opposition.

Cet avocat guinéen estime que c’est le pouvoir qui est et l’unique responsable de la détention des opposants en prison.

‘’Aucun détenu ne doit penser que s’il est en prison, c’est la faute d’un leader ou d’un parti politique. L’engagement politique est en tout premier lieu un engagement personnel. On ne s’engage pas en politique pour autrui mais pour soi-même d’abord. On s’engage pour le triomphe des valeurs et principes auxquels on croit. Cet engagement a inéluctablement un coût et comporte des risques surtout dans un pays où la démocratie et l’État de droit ne sont pas fortement ancrés’’, indique Mohamed Traoré.

‘’Quel est cet homme politique qui accepterait que ses militants soient embastillés ? Ce serait donc injuste de s’en prendre à un leader politique parce que des militants de son parti sont détenus. On appelle cela se tromper d’adversaire et de combat. Il serait plus juste de combattre ceux qui sont à la base de l’arrestation, de la condamnation et de l’arrestation de centaines de militants des partis politiques de l’opposition’’, ajoute-t-il.

Alors que plusieurs opposants au régime croupissent en prison depuis des mois, cet avocat guinéen rappelle que le président Alpha Condé avait promis d’anéantir l’opposition dans notre pays.

‘‘Faut-il perdre de vue qu’il y a quelques années la mort de l’opposition avait été annoncée par l’ancien opposant devenu Président de la République ? Personne ne pouvait imaginer cependant que cela passerait par la répression violente de toutes les manifestations, par la mort de citoyens, la détention sans motif de certains d’entre eux, les multiples entraves à l’exercice d’activités politiques. Les Guinéens se rendent compte malheureusement que c’est de cela qu’il s’agit effectivement’’, regrette Me Traoré.

Selon lui, dans une société démocratique, ‘’le recours aux armes pour se faire entendre et pour faire prendre en compte ses revendications est totalement prohibée. Cette prohibition s’impose tout particulièrement aux partis politiques. C’est pourquoi, des moyens démocratiques et républicains sont prévus pour permettre aux partis politiques de s’exprimer’’.

‘’Aujourd’hui, c’est la mort dans l’âme que les Guinéens assistent au trépas de notre jeune démocratie. Le regret que beaucoup ressentent, c’est le fait que de  nombreux citoyens se soient battus au prix de leur vie pour l’avènement d’une réelle démocratie en Guinée et de constater, impuissants, qu’il faudra attendre des années encore avant que le pays ne soit véritablement démocratique. Quel gâchis ! On ne peut s’empêcher de dire avec regret ‘tout ça pour ça’’, conclut Mohamed Traoré.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info