Accueil » Société » Des militaires cités dans le kidnapping d’Elhadj Doura : ‘’Nous ne sommes pas en sécurité’’, selon un avocat

Des militaires cités dans le kidnapping d’Elhadj Doura : ‘’Nous ne sommes pas en sécurité’’, selon un avocat

Deux militaires du Bataillon de sécurité présidentielle (BSP) sont cités dans le dossier du kidnapping de l’opérateur économique Elhadj Abdourahmane Diallo. Un enlèvement savamment orchestré le 5 décembre 2017 qui a conduit à la mort de l’octogénaire le 19 janvier 2018.

Le procès qui se tient au tribunal de première instance de Dixinn, est à sa troisième audience. Plusieurs accusés reconnaissent avoir participé d’une manière ou d’une autre à l’enlèvement de l’opérateur économique.

La partie civile se dit satisfaite de la façon dont le procès se déroule jusque-là. ‘’La négation est un droit reconnu à tout accusé, le juge décide selon son intime conviction et selon ce qui ressort des débats’’, indique Maître Gabriel Faya Kamano.

Amadou Sacko, l’un des accusés, est le seul qui a nié les faits. ‘’Malheureusement pour lui, tous les autres prévenus dont Tony, Elhadj Mamadou Diallo reconnaissent qu’il a participé à l’enlèvement d’Elhadj Doura’’, souligne l’avocat.

‘’Il est aussi établi que parmi les engins utilisés pour l’enlèvement figuraient une moto, une BMW conduite par le militaire Oumar Barry et une Mazda. Le nommé Amadou Sacko reconnait que cette Mazda lui appartient. Un véhicule qu’il aurait obtenu deux semaines avant l’enlèvement. Ce qui suppose qu’elle lui a été remis spécialement pour les préparatifs’’, fait-il remarquer.

Lors des audiences précédentes, Elhadj Mamadou Diallo, présenté comme le cerveau de l’opération, a cité des noms comme Ibro, actuellement en cavale, Amadou Sacko et Oumar Barry.

La participation présumée de deux militaires du Bataillon de sécurité présidentielle (BSP) et d’un policier continue de surprendre la partie civile.

‘’Avec tout l’argent que l’Etat guinéen a mis dans la réforme des services de sécurité, cette réforme ne donne que ça. Nous ne sommes pas en sécurité. Des hommes en uniforme coalisent avec des bandits pour terroriser des citoyens. Cette opération a été rendue possible grâce à leur participation. C’est cela la vérité’’, conclut-il.

Abdoulaye Bella DIALLO, pour VisionGuinee.Info  

00224 628 52 64 04/abdoulbela224@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info