Accueil » Société » L’UNICEF félicite la Guinée pour avoir mis fin à la transmission du virus Ebola

L’UNICEF félicite la Guinée pour avoir mis fin à la transmission du virus Ebola

CONAKRY/DAKAR, 19 juin 2021 – Aujourd’hui, le Gouvernement Guinéen a confirmé la fin de l’épidémie d’Ebola en Guinée. Le pays a passé la période obligatoire sans nouveaux cas confirmés ou probables.

En effet, quarante-deux jours se sont écoulés depuis que la dernière personne confirmée comme étant atteinte de la maladie à virus Ebola a été testée négative pour la deuxième fois. La Guinée entre maintenant dans les 90 jours de surveillance renforcée pour s’assurer que tout nouveau cas est identifié rapidement avant qu’il ne puisse se propager à d’autres personnes.

‘’Il s’agit d’une étape très importante’’, a déclaré Marie-Pierre Poirier, Directrice Régionale de l’UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre. ‘’Je félicite le gouvernement pour son leadership, ainsi que les communautés et les partenaires pour leur engagement fort dans la lutte contre l’épidémie. A l’UNICEF, nous sommes fiers d’avoir participé à l’effort intensif de collaboration pour aider à mettre fin à l’épidémie d’Ebola en Guinée’’.

Le 14 février 2021, le Gouvernement Guinéen déclarait l’épidémie de la Maladie à Virus Ébola dans la région de N’Zérékoré, au Sud-Est de la Guinée, près des frontières entre le Libéria et la Côte d’Ivoire. Grâce à son bureau de terrain situé dans la région affectée de N’zérékoré, l’UNICEF a travaillé en coordination avec la Direction Régionale de la Santé, l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire, l’OMS et d’autres partenaires pour développer et déployer le plan de réponse d’urgence à Ebola, en particulier dans les domaines de la communication des risques et de l’engagement communautaire, de la prévention et du contrôle de l’infection ; de l’eau, l’hygiène de et de l’assainissement; de l’analyse intégrée des informations épidémiologiques et sociales pour améliorer la surveillance des cas et la détection des alertes ; des soins pédiatriques et du soutien psychosocial ; du soutien à la vaccination ; et des fournitures et de la logistique.

Dans le cadre de la riposte au virus Ebola, l’UNICEF et ses partenaires ont travaillé avec le Gouvernement Guinéen pour s’assurer que les survivants ont eu accès à des soins médicaux et psychosociaux, au dépistage du virus persistant, ainsi qu’à des conseils et des orientations pour les aider à se réintégrer dans la vie familiale et communautaire, afin de réduire la stigmatisation et minimiser le risque de transmission du virus Ebola.

L’UNICEF a travaillé en étroite collaboration avec les autorités sanitaires locales pour assurer la continuité des services de santé essentiels et soutenir la mobilisation de la communauté contre Ebola grâce à diverses mesures visant à prévenir la contamination et les nouvelles infections. Un soutien psychosocial et nutritionnel a été apporté à toutes les personnes infectées et affectées, y compris les enfants.

L’UNICEF a travaillé aux côtés des commissions sectorielles nationales et régionales pour soutenir la coordination et promouvoir les synergies entre les interventions, plus précisément, l’UNICEF et ses partenaires ont :

  • Organisé des dialogues communautaires avec plus de 41 564 personnes (dont 15 575 femmes et 11 989 enfants) pour fournir des informations et répondre aux questions sur les mesures préventives contre la maladie à virus Ebola ;
  • Formé 446 acteurs humanitaires à la prévention de l’exploitation et des abus sexuels (PSEA), à l’approche centrée sur les survivants pour la gestion des Violences Basées sur le Genre, et aux mécanismes de plaintes communautaires ;
  • Distribué plus de 4 000 kits d’hygiène, et construit et réhabilité plus de 60 puits de forage au profit de plus de 18 000 personnes ;
  • Formé 36 agents de santé sur la continuité des services dans le contexte de l’épidémie d’Ebola ;
  • Fourni un soutien psychosocial à 357 enfants (dont 155 filles) dans les familles des cas contacts identifiés par les travailleurs sociaux ;
  • Appuyé la désinfection de 150 écoles prioritaires (59% des écoles des communes touchées) dans la région de N’Zérékoré, afin de réduire le risque de transmission de la maladie à virus Ebola dans les écoles ;
  • Formé 1481 enseignants (dont 563 femmes), soit 58% des enseignants des communes affectées, sur la manière de soutenir les enfants pendant l’épidémie d’Ebola ;
  • Formé 70 membres de groupes de femmes et 70 relais communautaires sur les pratiques familiales essentielles et sur les pratiques d’alimentation des jeunes enfants dans les contextes d’urgence ;
  • Soutenu la mise en place d’un mécanisme de gestion pour répondre à la réticence des communautés au traitement d’Ebola et à l’hésitation à la vaccination.

Entre 2013 et 2016, l’épidémie d’Ebola a frappé l’Afrique de l’Ouest, causant officiellement plus de 11 300 décès dans trois pays (Guinée, Liberia et Sierra Leone), dont plus de 2 500 en Guinée.

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF travaille dans certains des endroits les plus inhospitaliers du monde pour atteindre les enfants les plus défavorisés. Dans plus de 190 pays et territoires, nous travaillons pour chaque enfant, chaque jour, afin de construire un monde meilleur pour tous.

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info