Accueil » Libre opinion » Droit de Réponse fraternel à M. Tierno Monebembo

Droit de Réponse fraternel à M. Tierno Monebembo

Monsieur Monenembo, je me présente à vous, je suis Alseny Thiam formé à l’université Paris 1 en Administration économique et aussi apprenti écrivain. Je ne publie pas comme vous dans les grandes maisons d’éditions mais cependant je publie mes ouvrages dans de petites maisons d’édition françaises comme Edilivres.

Comme beaucoup de jeunes passionnés de livres, j’ai lu une grande partie de vos ouvrages avec passion, des romans comme Peul ou encore le Terroriste noir sont des ouvrages de vous que j’ai particulièrement savourés.

Je me permets d’écrire cette tribune pour répondre à vos interrogations sur le renoncement des intellectuels Guinéens d’abord à rêver ensuite à avoir une critique objective sur nos différents régimes.

Monsieur Monenembo, je pense que vous avez joué un rôle important, votre partition pour montrer une belle image de la Guinée, la littérature a été votre moyen de lutte et en cela vous êtes un intellectuel critique.

Mais Monsieur Monenembo, nous nous attendions à plus de la part de votre génération, dans un pays où la politique est la chasse gardée d’une petite ‘’élite’’, nous attendions de votre génération de se battre dans l’arène politique, de démocratiser le débat public, de permettre aux jeunes intellectuels d’évoluer dans un climat politique saint Monsieur Monenembo, nous n’avons pas pu nous appuyer sur des leaders comme vous pour pouvoir construire une ‘’intelligentsia’’ critique et qui contrôle l’action du gouvernement.

M. Monenembo, j’accepte l’invitation à voir les intellectuels Guinéens plus acerbes envers nos gouvernants, mais notre souhait était que vous les intellectuels de la première génération prépariez le terrain tant sur le plan littéraire que sur le terrain politique, nous aurions bien aimé voir un Monenembo être un acteur politique diriger une direction de la culture et orienter les politiques publiques culturelles.

Merci Monsieur Monenembo pour tout le travail abattu, et si les intellectuels d’aujourd’hui ne ressentent pas assez, vos ouvrages nous ont permis de nourrir notre imaginaire et rêver d’un monde plus universelle comme le personnage principal dans le terroriste noir.

Merci pour vos apports et je désire vous voir un jour à la tête de la culture dans ce pays, à moins que cela ne soit pas une priorité…

En tout cas, il y a un petit groupe de penseurs qui critiquent, et s’inspirent de vous…

Par Alseny THIAM

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info