Accueil » Politique » Grenade dédouane son ex-parti : ‘’Tout ce que ce je faisais dans les évènements politiques ne venait pas de l’UFDG’’

Grenade dédouane son ex-parti : ‘’Tout ce que ce je faisais dans les évènements politiques ne venait pas de l’UFDG’’

Boubacar Diallo alias Grenade révèle avoir été torturé en prison pour accuser d’innocentes personnes dans les violences perpétrées en marge des manifestations politiques. Après avoir bénéficié d’une grâce présidentielle, l’ancien pensionnaire de la Maison centrale de Coronthie assure qu’il n’a reçu aucune instruction de la part de l’UFDG ou d’autrui.

La justice l’avait condamné à 10 ans de réclusion criminelle avec une période de sureté de 5 ans pour tentative de meurtre et détention d’armes de guerre.

Durant son séjour en prison, l’ancien militant de l’Union des forces démocratiques de Guinée(UFDG) révèle avoir subi des tortures pour faire des aveux.

‘’M. Kenema des services de renseignements faisait partie des personnes qui m’obligeaient à parler et qui me torturaient. Malgré que le président de la République m’a accordé une grâce, moralement et physiquement, Kenema m’a torturé. C’est cela la vérité’’, indique Boubacar Diallo.

‘’Je ne savais pas qu’il était des services de renseignements. Il est venu avec des dossiers. Il m’a dit ‘tout ce je veux, c’est que tu signes ces déclarations et que tu confirmes leurs contenus’. J’ai dit ‘Non. Ce que je vois dans ces documents ne vient pas de moi. Je préfère donner ma vie que de confirmer cela’’’, ajoute-t-il.

‘’J’ai dit que je refusais de mettre la vie d’un innocent en danger. Il voulait que je mette la vie d’innocents comme moi en danger, de les dénoncer comme complices dans mes scenarii politiques’’, poursuit-il.

Cet ancien militant du parti de Cellou Dalein Diallo assure n’avoir jamais reçu d’injonctions de la part de l’UFDG pour commettre des actes lors des manifestations politiques.

‘’Avec ma conscience irréprochable, je sais que je n’ai jamais collaboré avec un cadre, ni un commerçant ou homme politique qui me disait de barrer la route ou bruler des pneus. Tout ce que je faisais au moment des évènements politiques ne venait pas de l’UFDG, ni d’un cadre, ni d’un commerçant. Ça venait de ma propre personne’’, assume Grenade.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info