Accueil » Politique » Madic 100 Frontières remercie Alpha Condé de l’avoir gracié : ‘’J’ai beaucoup appris…la prison m’a changé’’

Madic 100 Frontières remercie Alpha Condé de l’avoir gracié : ‘’J’ai beaucoup appris…la prison m’a changé’’

Détenu à la Maison centrale depuis octobre 2020, Mamady Condé alias Madic 100 Frontières a recouvré sa liberté après avoir bénéficié d’une grâce présidentielle. Ce militant de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) reconnait avoir commis des erreurs et présenté ses excuses au président de la République.

Invité mercredi dans les Grandes gueules, Madic 100 Frontières a exprimé sa reconnaissance envers Alpha Condé. ‘’Merci de m’avoir gracié. J’avais demandé pardon lors du procès en justice. C’était une façon de dire au président que je suis un jeune qui a fait des erreurs, qui les a reconnues et qui demande pardon. Il a accepté mes excuses, je suis content’’, confie-t-il à nos confrères.

Guinéen vivant au Canada, Madic s’est fait remarquer sur les réseaux sociaux par ses attaques virulentes contre le pouvoir d’Alpha Condé. Il a été mis aux arrêts en octobre alors qu’il tendait de quitter la Guinée après avoir battu campagne aux côtés du candidat Cellou Dalein Diallo.

‘’J’ai beaucoup appris. Beaucoup m’ont connu sur les réseaux sociaux. Mon objectif n’était pas de montrer aux guinéens que je suis un héros. En menant mon combat, j’ai fait des erreurs que je reconnais’’, professe-t-il, ajoutant que ‘’la prison m’a changé, parce que je me suis conseillé moi-même’’.

Il dit s’être rendu compte que de ‘’l’impact de mes actes sur les réseaux sociaux’’, avant de parler de sa rencontre avec le directeur général de la police nationale à la direction centrale de la police judiciaire.

‘’Baffoe Camara est venu avec 14 personnes à la DPJ pour me rencontrer. Je ne vais pas citer leurs noms. Il n’était pas venu pour me menacer, il m’a dit qu’il voulait me parler. Je l’ai écouté. En écoutant quelqu’un, je vois si l’intéressé est sincère ou pas. Baffoe m’a fait des reproches. Ce qu’il m’a dit, il avait raison. Je lui ai présenté ses excuses’’, souligne-t-il.

Refusant de se prononcer sur son avenir politique, Madic 100 Frontières s’est contenté d’annoncer qu’il a décidé de mettre entre parenthèses son militantisme. Le temps pour lui de reprendre ses esprits et savoir où mettre les pieds.

Salimatou BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 662 78 58 57/salimbalde91@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info