Accueil » Économie » Ousmane Kaba dément le gouvernement : ‘’Nous faisons partie des pays les plus pauvres de la planète’’

Ousmane Kaba dément le gouvernement : ‘’Nous faisons partie des pays les plus pauvres de la planète’’

Contrairement à l’annonce du gouverneur de la Banque centrale, le président du Parti des démocrates et de l’espoir assure la monnaie guinéenne se porte mal. Pour Ousmane Kaba, cette situation s’explique notamment par la flambée des prix sur le marché guinéen.

‘’Le franc guinéen ne se porte pas bien’’, assure l’ancien ministre des Finances avant de souligner qu’une monnaie à ‘’deux maladies. La première, c’est l’inflation. La deuxième, c’est la surévaluation’’.

De nos jours, assure Ousmane Kaba, ‘’le franc guinéen perd sa valeur par rapport aux devises. On peut définir l’inflation comme la perte du pouvoir d’achat du franc guinéen et la hausse des prix des biens et services. Aujourd’hui, nous avons une inflation en Guinée. Donc on ne peut pas dire que le franc guinéen se porte bien’’.

‘’Les riches peuvent se défendre face à l’inflation, mais pas les pauvres. Faisons attention parce qu’il y a déjà une forte pauvreté. Aujourd’hui, 53% des guinéens ont moins d’un euro par jour. Nous faisons partie des pays les plus pauvres de la planète’’.

En 2018, détaille-t-il, ‘’les statistiques indiquaient que la Guinée était 175e pays sur 189 dans le monde. Et l’année suivante, nous avons perdu 3 rangs. Ça veut que ça s’est aggravé. Si je prends l’Indice multidimensionnel de la pauvreté dans le même rapport du PNUD, nous avons 66% de pauvres en Guinée. C’est un taux extrêmement élevé parce que le moins en Afrique est de 55%. Nous sommes non seulement pauvres, mais nous sommes plus pauvres la moyenne des pays africains’’.

C’est pourquoi, dit-il, ‘’j’ai conseillé à Alpha Condé de ne pas augmenter le prix du carburant dans le contexte actuel où nous avons une inflation significative’’. Aussi, regrette-t-il, ‘’il y a eu une mauvaise propagande. On disait qu’on subventionnait le carburant alors que ce n’est pas vrai. Actuellement, chaque fois qu’on vend un litre de carburant, il y a 5127 GNF qui servent à exporter, 1505 GNF qui servent à énumérer les intermédiaires et le magasinage, l’Etat lui gagne 2367 GNF. Ça veut dire que l’Etat gagne 26%. Il n’a jamais subventionné le carburant’’.

A l’entendre sur Djoma, ‘’l’Etat peut dire qu’il veut gagner plus pour avoir des ressources afin de faire des routes. Ainsi, le débat sera clairement posé. Il reviendra aux guinéens d’apprécier et de décider s’ils adhèrent à ça ou pas. Mais vous ne pouvez pas dire que c’est parce qu’on subventionne le carburant qu’il faut augmenter le prix’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info