Accueil » Société » Amadou Diouldé Diallo : ‘’Je n’ai pas peur de la prison’’

Amadou Diouldé Diallo : ‘’Je n’ai pas peur de la prison’’

L’ancien chef de la section sportive de la Radiotélévision guinéenne (RTG) a été amené mardi à parler de son vécu derrière les barreaux de la Maison centrale un peu plus d’un mois après sa sortie. Amadou Diouldé Diallo assure que la prison a été pour lui un lieu de retraite spirituelle.

‘’Toute vie a ses ombres et lumières. Moi la prison est derrière moi. J’ai eu 66 ans le 15 juin passé. Si je fais la comptabilité de ma vie, ce que je peux considérer comme malheur, c’est trois fractures au niveau de mes deux bras et mon pied droit, une morsure de serpent sur mon pied gauche plus mes trois petits mois de prison. C’est tout ce que je peux considérer comme malheur en 66 ans. Le reste, je considère que c’est un bonheur’’, a-t-il confié aux Grandes gueules de la radio Espace.

Avant de poursuivre : ‘’Moi je suis un croyant, fervent croyant et pratiquant. Si en 66 ans, je n’ai eu que ça comme malheur, je me dis que c’est bien. La prison est une sorte de retraite spirituelle. C’est une introspection, parce que Dieu vous livre à vous-même, au plus profond de vous-même pour que vous fassiez la part des choses entre ce qu’est vrai et ce qu’est faux pour renforcer votre foi et votre croyance en lui’’.

La prison, raconte-t-il, ‘’je suis content d’y être allé parce que ça vous ramène les pieds sur terre et ça renforce votre foi et encore une fois, ça vous dit que le malheur est ce qu’il est et e bonheur est ce qu’il est aussi. Comme l’a dit Winston Churchill, si vous traversez l’enfer, il faut continuer d’avancer’’.

‘’Moi je n’ai pas peur de la prison parce que mon était garde républicain. La prison est à côté des camps des gardes. Sans y être, je suis toujours resté à côté des prisons. Je n’y suis jamais entré, mais cette fois-ci, j’y suis allé. C’est bien parce que ça vous permet de vous remettre en cause et de comprendre que vous dans une sorte de réflexion spirituelle’’, a-t-il assuré.

Il affirme que ‘’je n’ai pas eu de difficultés en prison, il faut le reconnaitre parce que je suis allé là-bas malade. J’ai une gastrite sévère et j’ai été admis à hôpital où j’ai bénéficié de tous les traitements. Je suis revenue à la maison centrale où j’ai bénéficié de tous les traitements.  Le régisseur me demandait d’ailleurs qui suis-je parce que je suis joyeux malgré je suis privé de liberté. Je suis égal à moi et en prison et en dehors’’.

Salimatou BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 662 78 58 57/salimbalde91@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. @Amadou Diouldé Diallo,…Moi,je ne souhaiterais jamais à mon pire ennemi d’aller à la prison Centrale de Coronthie pour avoir de l’expérience,même pour 1 heure.Parce que ce n’est pas là une école de la vie.C’est pire qu’un GOULAG(GNOUF ou BAGNE en Afrique).

    D’ailleurs,pourquoi ne pas détruire cette vieille prison des années 40,et CONSTRUIRE UN STADE SPORTIF NEUF pour CAN 2025.La population de Kaloum va être très contente: »Gouverner autrement ».
    Les chinois peuvent construire ce stade en 24 mois avec le financement des recettes de la BAUXITE qu’ils exploitent et exportent à rabais comme prix d’achat.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info