Accueil » Économie » Le sénat de la RDC lève l’immunité de l’ex-Premier ministre Augustin Matata Ponyo, « Monsieur Gouverner autrement d’Alpha Condé »

Le sénat de la RDC lève l’immunité de l’ex-Premier ministre Augustin Matata Ponyo, « Monsieur Gouverner autrement d’Alpha Condé »

Le sénat de la République démocratique du Congo (RDC) a donné une suite favorable à la requête du procureur de la Cour constitutionnelle, Jean-Paul Mukolo, aux fins d’obtenir l’autorisation de poursuites contre l’ancien premier ministre Augustin Matata Ponyo Mapon.

Dans une décision prise le lundi 5 juillet, le président du sénat a levé les immunités parlementaires du sénateur Augustin Matata Ponyo Mapon et d’autoriser le procureur général près la Cour constitutionnelle d’engager les poursuites contre l’ancien premier ministre congolais.

En se basant sur le règlement intérieur du sénat congolais, le président du l’institution sénatoriale de la RDC, Modeste Bahati Lukwebo, après avoir informé le sénateur Augustin Matata Ponyo Mapon du réquisitoire du procureur général de la Cour constitutionnelle et entendu sa réaction, a autorisé des poursuites à son encontre.

Le l’ancien Premier ministre congolais, qui s’est mis au service du président Alpha Condé pour l’aider à gouverner autrement, est poursuivi par la justice congolaise dans l’affaire de dédommagement des commerçants étrangers en 1973 et 1974, victimes des mesures de zaïrianisation.

Augustin Matata Mponyo, à l’époque Premier ministre, avait ordonné le ‘’décaissement de plus de 110 millions de dollars et près de 28 millions de dollars entre 2012 et 2013’’.

Le procureur Jean-Paul Mukolo accuse l’ex-Premier ministre de Joseph Kabila d’avoir ‘’dédommagé trois cents prétendus anciens propriétaires, qui auraient perdu leurs biens meubles du fait de la zaïrianisation et dont aucun dossier n’est retrouvé à la Direction de gestion de la dette publique’’.

L’empire des poursuites estime qu’il ‘’s’agirait donc des dossiers fictifs, montés dans l’unique but de détourner les fonds publics, ajoute le procureur, qui déplore le décaissement en 2012 et 2013 de près de 111 millions de dollars et plus de 27 millions d’euros aux bénéfices d’une liste de ces acquéreurs’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info