Accueil » Économie » Passation des marchés à l’Assemblée nationale : ‘’les procédures ont été respectées’’

Passation des marchés à l’Assemblée nationale : ‘’les procédures ont été respectées’’

La députée Zenab Camara, numéro 2 de la questure de l’Assemblée nationale, assure que les procédures d’octroi des marchés au parlement ne souffrent d’aucune ambiguïté. Face à la presse lundi, elle a expliqué comment les marchés sont attribués aux soumissionnaires.

Le président de l’Assemblée nationale était sous les feux des critiques ces dernières semaines. Amadou Damaro Camara est accusé d’octroyer des marchés à des proches en foulant aux pieds les règles et procédures.

La députée Zenab Camara sort des bois pour laver le patron du parlement de tout soupçon. ‘’Nous avons mis en place une base de données et nous faisons appel à tout prestataire guinéen de soumissionner. Les lettres sont là. Nous avons écrit et nous avons dans cette base de données plus de 200 prestataires dans tous les secteurs d’activités. Des fournisseurs ont soumissionné et sont répertoriés’’, explique-t-elle.

‘’Lorsqu’il y avait eu un besoin de rénover l’Assemblée nationale, de faire des commandes par rapport aux collations, aux fournitures, nous avons également ouvert cette opportunité à tous les prestataires qui ont soumissionné. Nous avons eu 12 soumissionnaires parmi lesquels 8 ont été retenus sur la base de critères très objectifs dont les compétences, les capacités financières et techniques sans oublier le composant genre et jeunesse ainsi que le contenu local’’, précise-t-elle.

Selon Zenab Camara, ‘’quand les prestataires retenus ont commencé le travail, le président de l’Assemblée nationale a insisté sur le fait qu’en dépit des efforts de la questure, il faut mettre en place un comité de suivi chapeauté par le président du groupe parlementaire de la mouvance et l’ancienne vice-présidente. Ce, afin de démontrer la transparence qu’il voulait donner au processus de passation des marchés. Parce que nous savons que dans toutes les institutions publiques de notre pays, lorsque nous parlons d’argent, de gestion des fonds publics, tous les regards sont tournés vers vous’’.

‘’Ainsi, tous les marchés ont été suivis par une commission. Et grâce à la vigilance de cette commission, on a pu faire économiser un montant assez important à l’Assemblée nationale. Les contrats sont signés au niveau de la questure et nous avons une commission de passation de marchés que nous avons mise en place. Dans le manuel de procédure, l’article 14 dispose qu’il faut mettre en place une commission de passation des marchés lorsqu’ils dépassent 20 millions de GNF. C’est ce qui a été fait pour tous les marchés’’, assure l’honorable Camara.

Avant de conclure que des ‘’dossiers d’appel d’offres ont été élaborés et nous avons fait le bilan technique que nous envoyons au premier questeur pour la signature de contrat. Donc, pour tous les marchés de l’assemblée nationale, les procédures ont été respectées et nous avons la documentation pour le prouver. Lorsque nous sommes en face d’un fournisseur, nous ne regardons pas. Que ce soit la fille du questeur, la petite fille du président du groupe parlementaire, nous regardons les compétences financières, techniques et également le contenu local pour que nous puissions octroyer un marché’’.

Abdoulaye Bella DIALLO, pour VisionGuinee.Info 

00224 628 52 64 04/abdoulbela224@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info