Accueil » Politique » Alpha Condé hausse le ton : ‘’On a beaucoup de défaillances et d’arnaques dans notre administration’’

Alpha Condé hausse le ton : ‘’On a beaucoup de défaillances et d’arnaques dans notre administration’’

Dans sa volonté de gouverner autrement, le président de la République veut mettre fin aux pratiques malsaines qui gangrènent l’administration publique. Alpha Condé, à chacune de ses sorties médiatiques, prévient que plus rien ne sera comme avant.

‘’Les reformes doivent aller beaucoup plus loin. Parce qu’on a beaucoup de défaillances et d’arnaques dans notre administration. Dans les hôpitaux, on paye sans avoir un reçu. Parfois, dans la circulation, il y a des policiers qui font payer les usagers de la route sans reçu. Quand vous allez à la police pour le passeport ou la carte d’identité, on vous fait payer pour passer devant les autres’’, regrette le président de la République qui précise que ‘’ce sont des tares dans l’administration que nous devons corriger’’.

Aussi, poursuit Alpha Condé, ‘’il faut éduquer la population. Pour avoir certains documents, on n’a pas besoin de payer. Il faut que le peuple soit informé. Pour avoir tel document, vous pouvez payer en monnaie électronique et pour avoir tel autre document, on n’a pas besoin de payer. Mais parfois, les fonctionnaires font payer. Dans les écoles, on n’a pas besoin de payer pour avoir des documents’’.

A l’entendre, ‘’nous devons continuer les réformes pour amener un changement de mentalités. Il faut une révolution culturelle tant au niveau des fonctionnaires mais aussi de la population. L’idéal, c’est de faire en sorte que tous les guinéens payent l’impôt, même si c’est 1000 GNF, pour se sentir citoyens. Il faut aussi que les gens sachent que l’argent qu’ils payent va dans les caisses de l’Etat, pas dans les poches de quelques personnes’’.

Pour le numéro 1 guinéen, il faut changer l’image de l’administration guinéenne. Car, selon lui, ‘’nous avons une fonction publique qui a été gangrenée pendant longtemps. Et les perturbations politiques ne nous permettent pas de redresser tout. Maintenant que le pays est calme, les hôtels sont remplis, les investisseurs viennent. Il y a la confiance dans le pays. Cette confiance doit être renforcée par la conviction des investisseurs. Aucun fonctionnaire ne doit bloquer des dossiers pour non payement. Il faut aussi une accélération dans le traitement des dossiers’’.

‘’Nous sommes en train de faire une reforme totale dans les processus de passation des marchés. Car, il y a eu des techniques très connues. On attend à la dernière minute pour faire des marchés gré à gré. Si on sait qu’il y a des routes à faire avant la saison des pluies, on doit lancer l’appel d’offres en octobre. Mais on attend janvier pour dire que c’est urgent et qu’il faut commencer maintenant’’.

C’est pourquoi, annonce-t-il, ‘’nous sommes en train de mettre une structure à la présidence pour non seulement la préparation des Dossiers d’appel d’offres (DAO) (…). Toute entreprise liée d’une façon ou d’une autre à un ministre ou un directeur de régie peut être totalement exclue’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info