Accueil » Annonces » Lorsqu’un organisme pourri par la tête, faut-il questionner la santé du bras ?

Lorsqu’un organisme pourri par la tête, faut-il questionner la santé du bras ?

La bonne apparence du toit contribue à la beauté de l’édifice, mais elle ne peut garantir la solidité de sa fondation. C’est pourquoi, une restructuration par le sommet peut s’avérer spectaculaire mais sans produire des résultats durables.

L’examen scolaire est un exercice d’évaluation de la maîtrise des acquis par les candidats. Sa crédibilité est certes fondamentale, mais il ne faut jamais perdre de vue qu’il est le bout d’un long processus qui mérite beaucoup d’efforts et d’attention. D’ailleurs, un examen à lui seul peut-il déterminer la bonne qualité d’un système éducatif ? Qu’en est-il des étapes d’apprentissage et de consolidation ?

L’objectif de l’école est la réussite académique, professionnelle et sociale des apprenants, et non leur échec prémédité. De nos jours, il y a des systèmes éducatifs performants sans examens finaux. Les évaluations se faisant tout le long du cycle pour aboutir à une certification basée sur la somme des performances académiques.

Mais dans notre situation en présence, puisqu’il s’agit apparemment de limiter les dégâts (sic), le raisonnement minimaliste consiste à dire “ils ont au moins essayé”, comme si “essayer” est un résultat concret qui peut s’inscrire dans un bilan.

En fait, la lutte contre la fraude et l’insécurité se mène quasiment de la même manière; il faut prioriser la dissuasion. Sachant bien que ces phénomènes existent potentiellement, le combat contre la tentation peut s’avérer plus efficace et moins coûteux que de parer tout le temps aux urgences et au dépourvu. Cela passe par des mesures fortes à impact psychologique.

Dans un pays sérieux, est-il nécessaire de voir physiquement un policier pour se sentir en sécurité ? Faut-il ériger une clôture gigantesque chez soi pour se protéger du grand banditisme ? A-t-on besoin de voir une plaque d’interdiction d’uriner ou de salir pour savoir quelle attitude tenir ?

C’est pour dire que la rigueur dans l’élaboration et l’application des textes de loi, l’exemplarité des dirigeants et la promotion de l’éthique, sont souvent efficaces contre la mauvaise tentation.

Alors voici de quoi il s’agit : lorsqu’on n’a pas la volonté ou les compétences de régler un problème, on le complexifie pour se contenter du mérite se réduisant au mot “essayer ».

Aliou BAH
MoDeL

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info