Accueil » Libre opinion » La cinglante réplique de Sékou Koundouno du FNDC au ministre de la Justice 

La cinglante réplique de Sékou Koundouno du FNDC au ministre de la Justice 

Un détenu n’a pas à exiger qu’il soit hospitalisé, mais il peut exiger d’avoir des soins médicaux adéquats. Malheureusement, dans les conditions actuelles, la Maison Centrale de Conakry n’est pas en mesure de garantir des soins adéquats aux détenus.

Déjà, dans les hôpitaux publics, les soins dispensés aux malades laissent à désirer, à plus forte raison dans un établissement pénitentiaire.

Par ailleurs, il faut signaler avec beaucoup de regret qu’à chaque fois qu’un détenu a été référé à un des hôpitaux nationaux, c’est souvent dans un état grave et lamentable.

Le cas de Roger Bamba est encore présent dans la mémoire collective.

Votre affirmation est donc spécieuse c’est-à-dire qu’elle a juste l’apparence de la vérité. Mais lorsqu’on analyse les conditions de vie à la Maison Centrale et la qualité des soins qui y sont fournis aux détenus, on se rend compte que ces derniers ont parfaitement le droit d’être hospitalisés dans des structures sanitaires appropriées et ont même le droit de l’exiger.

Monsieur, avouez que la Maison Centrale ne dispose pas de moyens appropriés pour soigner les détenus. Ces derniers ont le droit à la santé et donc à des soins de meilleure qualité.

Sékou KOUNDOUNO

Responsable des stratégies et planification du FNDC

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info