Accueil » Politique » Sékou Koundouno et Ibrahim Diallo exilés à Dakar : ‘’ils ont bien fait de se mettre à l’abri de la répression’’, selon Me Traoré

Sékou Koundouno et Ibrahim Diallo exilés à Dakar : ‘’ils ont bien fait de se mettre à l’abri de la répression’’, selon Me Traoré

L’avocat Maitre Mohamed Traoré estime que l’exil de Sékou Koundouno et Ibrahima Diallo au Sénégal n’est nullement pas une renonciation de la part de ces responsables du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) au combat pour le respect des acquis démocratiques en Guinée.

L’ancien bâtonnier de l’ordre des avocats de Guinée estime que Sékou Koundouno et Ibrahima Diallo du FNDC ont de bonnes raisons de s’exiler à Dakar.

‘’Sékou Sekou Koundouno et Ibrahim Diallo ont fait la prison au même titre que d’autres responsables du FNDC. Ils ont une expérience amère de notre justice. Ils ont donc bien fait de se mettre à l’abri de la répression afin de pouvoir continuer leur combat’’,  indique Mohamed Traoré.

Selon lui, ‘’si Oumar Sylla savait qu’il ne pouvait pas compter sur un procès juste et équitable, il aurait peut-être pris des cautions pour ne pas être victime de l’injustice qu’il subit aujourd’hui. Ses deux camarades ont peut-être compris que dans les dossiers politiques, la justice n’est pas nécessairement un rempart contre l’injustice’’.

L’avocat rappelle que ‘’le prophète Muhammad (SAW) lui-même et ses compagnons ont été obligés de quitter la Mecque pour la Médine en raison des violences et persécutions dont ils étaient l’objet de la part de marchands mecquois’’.

‘’Des opposants historiques ont vécu une bonne partie de leur opposition historique en dehors de leurs pays. Il faut donc se garder d’avoir la prétention de donner des leçons de courage aux autres dès lors qu’on n’a pas soi-même souvent brillé par notre courage’’, ajoute-t-il.

Dans tous les cas, dit-il, face à la persécution et à l’injustice, ‘’tout homme a le droit de se mettre à l’abri, y compris en dehors du pays, pour pouvoir continuer à mener son combat’’.

Pour lui, ‘’Sékou Koundouno, Saikou Yaya Diallo et Ibrahim Diallo ont parfaitement raison de prendre la décision de s’exiler. Ce qui n’est nullement une démission ou un manque de courage. Le courage, ce n’est pas la folie’’.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info