Accueil » Société » Des donzos à Kounsitel : ‘’S’ils tiennent vraiment à rester à Gaoual, ils doivent être tous désarmés’’

Des donzos à Kounsitel : ‘’S’ils tiennent vraiment à rester à Gaoual, ils doivent être tous désarmés’’

La présence de donzos à Kounsitel à Kounsitel dans la préfecture de Gaoual, suscite de vives préoccupations au sein de l’opinion. L’avocat Maitre Mohamed Traoré exhorte les autorités du pays à prendre les dispositions qui s’imposent face à la situation.

L’ancien bâtonnier de l’ordre des avocats de Guinée estime que la présence des donzos armés à Gaoual n’augure rien de bon.

‘’Tout guinéen est chez lui partout en Guinée. La question ne se situe donc pas à ce niveau. Ce dont il est question, c’est le fait qu’ils ne sont pas des citoyens tout à fait comme les autres en raison du fait  qu’ils appartiennent à une sorte de confrérie à laquelle il est permis de porter des armes de fabrication traditionnelle’’, indique Mohamed Traoré.

‘’On pourrait même dire que cela n’est pas si grave que cela puisqu’ils sont des chasseurs. Mais ce qui est préoccupant, c’est qu’il est arrivé qu’ils posent des actes qui contreviennent aux lois de la République’’, ajoute-t-il.

L’avocat rappelle qu’il ‘’y a quelques années, un groupe de ‘donzos’ avaient pris d’assaut les locaux de la Cour d’appel de Conakry, semant la terreur pendant plusieurs heures. Des magistrats avaient été obligés soit de s’enfermer dans leurs bureaux soit de prendre la fuite. Certains magistrats avaient même été contraints de sauter par les fenêtres pour échapper aux ‘envahisseurs’ en prenant le risque de se casser les pieds’’.

‘’Il y a quelques jours, la presse a évoqué des affrontements entre ‘donzos’ et gendarmes. Des blessés auraient été enregistrés dans les rangs de ces derniers. Les questions que soulève cette présence remarquée sinon massive de ces chasseurs traditionnels à Gaoual sont donc à prendre très au sérieux’’, poursuit-il.

C’est pourquoi, l’homme en robe noire invite les autorités guinéennes à prendre les dispositions nécessaires pour éviter une éventuelle instabilité dans la localité.

‘’Il est important de prier ces ‘’donzos’’ de retourner là où ils étaient. S’ils tiennent vraiment à rester à Gaoual, ils doivent être tous désarmés. Et cela relève de la responsabilité de l’État. En tout cas, ils ne sont pas dans cette localité pour chasser, en tout cas, pour chasser du ‘gibier animal’’’, souligne Me Traoré.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info