Accueil » Économie » Les conducteurs de taxi appelés à respecter le tarif de 1500 GNF par tronçon à Conakry

Les conducteurs de taxi appelés à respecter le tarif de 1500 GNF par tronçon à Conakry

Le gouvernement a procédé à une hausse du prix des produits pétroliers à la pompe. Le constat sur le terrain révèle que les transporteurs ont augmenté les tarifs de transport malgré les multiples appels de leurs syndicats.

‘’Lorsque le litre de carburant était à 10 000 GNF, le tarif de transport était à 1300 GNF par tronçon. Après, il y a une réduction de 1000 GNF sur le prix du litre de carburant. Quand on était à 100 GNF par tronçon, en raison du manque de petites coupures, le problème de monnaie s’est posé entre transporteurs et les passagers’’, explique Elhadj Mamadou Yaya Diallo, secrétaire général adjoint de la Fédération syndicale des transporteurs routiers.

Finalement, souligne-t-il, ‘’les passagers ont préféré laisser leurs 200 GNF avec les chauffeurs. Cela a continué. Quand il y a eu le coronavirus, il y a eu réduction du nombre de passagers dans les véhicules. Quand la maladie a baissé, le gouvernement a donné l’autorisation de reprendre le nombre normal de passagers dans les véhicules urbains. Nous étions en excès’’.

‘’Quand le prix du carburant était à 10 000 GNF, les passagers ne devaient payer que 1300 GNF. Aujourd’hui, s’il y a une augmentation de 2000 GNF, ce montant ne peut que représenter 200 GNF sur le transport. Le tarif de 1500 GNF a été légitimé cette fois-ci. Nous aussi transporteurs, nous devons accepter ces 1500 GNF par tronçon dans les taxis et 1000 GNF dans les minibus par tronçon’’, recommande le syndicaliste.

Il demande aux transporteurs de ‘’respecter la loi pour qu’on puisse les défendre devant la loi’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Si les 2000 F sont maintenus par les taximans c’est une faiblesse évidente de nos autorités. Comment elles peuvent décider et que les taximans disent niet ? Nous observons !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info