Accueil » Libre opinion » Le troisième mandat ou le renforcement de la dictature coûte que coûte

Le troisième mandat ou le renforcement de la dictature coûte que coûte

L’incarcération d’acteurs politiques et d’activistes de la société civile, opposés à la confiscation du pouvoir et au troisième mandat est une preuve d’un cynisme aberrant du durcissement de la dictature en Guinée.

En continuant d’agir ainsi, le masque du Professeur Alpha continue de tomber pour révéler ses intentions de museler quiconque ose contester ou s’opposer à sa gouvernance.

D’ailleurs, après sa vraie-fausse réélection, Alpha s’enorgueillit d’avoir usé de méthodes restrictives musclées et fortes contre ses adversaires pour dérouler son agenda et faire imposer le ‘’calme’’ qui règne actuellement dans la cité. Le régime dictatorial de Condé s’est renforcé et désormais tous les pouvoirs sont concentrés dans ses mains.

En effet, Alpha Condé croit avoir réussi, maintenant à protéger son pouvoir et à le mettre à l’abri de toute menace de déstabilisation.

Le leader du RPG, à l’âge avancé, nous montre qu’il veut régner en maitre absolu au détriment de la Guinée, consolidant son système de violation des libertés fondamentales et de prédation des ressources du pays sur le dos du peuple.

Nous constatons que rien ne présage une volonté du président Condé, de faire de ce sextennat une mission de rassemblement de toutes les composantes guinéennes autour des idéaux de justice, de démocratie, d’unité et de réconciliation pour la réalisation d’un développement harmonieux, durable et équilibré de la nation.

L’étrange approche que le président adopte à l’aube de ce mandat, nous indique clairement à tel point il est en déphasage avec la lourde tâche de gouverner, après 11 ans à la tête de la Guinée. Des prises de décisions fantaisistes émanant de son nouveau slogan « Gouverner autrement » faisant des dégâts partout, suivies de mesures socioéconomiques irrationnelles sont imposées sans tenir compte de leurs conséquences fâcheuses sur les conditions de vie des populations.

Alpha Condé, sans soucis, ne cesse de vendre des illusions, du genre : la Guinée dépassera la Côte d’Ivoire, le Sénégal et sera la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest derrière le Nigeria.

Malheureusement, le premier mandat de la quatrième République n’augure, pour le moment aucun optimisme pour les Guinéens, tant le pseudo populisme, le mensonge, les abus, et la propagande le rendent utopique et vide de toute substance.

Guinea is not back, Mister President !

Almamy Kemo

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info