Accueil » Politique » Un proche de Dalein assure qu’avec Alpha Condé, ‘’plus les jours passent, plus l’horizon s’assombrit pour la Guinée’’

Un proche de Dalein assure qu’avec Alpha Condé, ‘’plus les jours passent, plus l’horizon s’assombrit pour la Guinée’’

Le coordinateur adjoint de la cellule de communication de l’Union des forces démocratiques de Guinée, Joachim Baba Millimono, estime qu’avec la hausse du prix du carburant à la pompe, les populations paient le lourd tribut des conséquences du troisième mandat d’Alpha Condé.

Ce cadre de l’UFDG assure que le troisième mandat président Alpha Condé ne sera pas sans conséquences pour les guinéens. I

‘’Le référendum anticonstitutionnel, couplé aux législatives fantaisistes du 22 mars 2020 et la présidentielle biaisée, ayant permis à Alpha Condé de s’octroyer un troisième mandat, ont entrainé le pillage systématique et systémique des caisses de l’Etat, favoriser un endettement massif et l’usage éhonté de la planche à billets avec son cortège d’inflation galopante à deux chiffres chaque jour’’, regrette Joachim Baba Millimono.

Face à ce qu’il qualifie de “chaos savamment orchestré par le chef d’un régime mafieux, le train dont le départ a été annoncé à coup de bluff, ne pouvait embarquer que davantage de misère en quittant le quai. Plus les jours passent, plus l’horizon s’assombrit pour la Guinée”.

Il se dit plus que jamais convaincu que les pauvres populations commencent à payer les frais du troisième mandat d’Alpha Condé.

‘’Après avoir surfacturé la téléphonie mobile au gout très amer des consommateurs, Alpha  Condé et sa bande ont mis à exécution leur promesse de revoir à la hausse le prix des hydrocarbures. Le litre du carburant qui est passé de 9000 à 11 000 GNF affecte les pauvres citoyens de plus en plus confronté aux fluctuations du marché alors que les hauts perchés reçoivent leurs tickets de consommation et vivent avec leurs proches sans état d’âme’’, déplore-t-il.

De nos jours, affirme M. Millimono, ‘’rares sont ces guinéens qui ont accès à trois repas quotidiens à cause de la cherté de la vie. Depuis l’augmentation du prix litre du carburant à la pompe qui passe de 9000 à 11 000 GNF, l’on assiste à la flambée des prix de tous les produits de grandes consommations’’.

‘’Un minuscule oignon coute environ 2000 GNF actuellement sur le marché. Le kilo de riz local, plus propice à l’alimentation, est vendu à 10 000GNF. Ce qui amène la plupart des citoyens à jeter leur dévolu sur le riz blanc de qualité médiocre’’, ajoute-t-il.

‘’Que dire de l’huile rouge, végétale ou sans cholestérol, le bidon d’huile d’arachide est passé de 300 000 à 330 000 GNF, le sac de sucre de 360 000 à 430 000GNF. Le tableau est très alarmant. La facture salée du troisième mandat est ainsi imposée aux pauvres citoyens’’, martèle Joachim Baba Millimono.

Pour ce qui est du transport, précise-t-il, ‘’dès le lendemain de la décision du gouvernement d’augmenter les prix à la pompe, le prix des transports a connu une augmentation de 33% pour les taxis, dont le tronçon est passé de 1500 à 2000 GNF, et de 50% pour les minibus (Magbana) dont le cout du tronçon passe de 1000 à 1500GNF’’.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info