Accueil » Politique » Un député à Dalein : ‘’C’est autour de la table de dialogue qu’on peut parler des frustrations…’’

Un député à Dalein : ‘’C’est autour de la table de dialogue qu’on peut parler des frustrations…’’

Le député Sékou Koureissy Condé croit aux vertus du dialogue. Ce parlementaire invite le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), Cellou Dalein Diallo, à accepter de venir autour de la table des négociations pour désamorcer la crise.

Le président du parti Alliance pour le renouveau national (ARENA) fonde son espoir sur une éventuelle participation du camp de Dalein au dialogue sociopolitique.

‘’Le dialogue, c’est la recherche de la vérité. Lorsque vous dites ’je ne vais pas au dialogue parce que nos bureaux, le siège de notre parti. Je ne vais pas au dialogue parce que j’ai des compatriotes, des personnalités de mon parti politique en prison’, vous êtes déjà dans le dialogue. Parce que vous êtes dans les préalables’’, indique Sékou Koureissy Condé.

‘’Je salue cette bonne volonté du président de l’UFDG. Parce que les portes ne sont pas complètement fermées en ce qui lui concerne. Il pose ses conditions. J’invite le  gouvernement, j’en appelle à la compréhension par le gouvernement sur ces questions-là afin qu’elles soient évacuées’’, ajoute-t-il.

Cet opposant assure que la table des négociations est le meilleur endroit pour aplanir les divergences politiques.

‘’Aux uns et aux autres, surtout à ceux qui ne veulent pas venir, je leur dis que dans une certaine mesure, la table de dialogue est une justice douce. C’est autour de la table de dialogue qu’on peut parler des torts, des frustrations et des blessures, des incorrections, des retards, mais aussi de réparation et de dommage’’, estime l’honorable Condé.

‘’Notre pays n’a pas connu heureusement la guerre, encore moins de rébellion active. C’est pourquoi, lorsqu’on parle de dialogue, les gens ont l’impression que c’est pour le simple plaisir. Mais c’est la première fois qu’un décret a institué dans les organes de la République un cadre permanent de dialogue’’.

‘’Maintenant que le Premier ministre demande que ce cadre soit meublé, allons au dialogue, parce que de toutes les façons, il y aura un dialogue.  Si ce n’est pas nous, nos enfants ou nos petits-enfants vont devoir dialoguer. Ce que nous avons comme héritage aujourd’hui est tellement lourd qu’il faut absolument un esprit de dialogue. Le dialogue est incontournable’’, conclut Sékou Koureissy Condé.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info