Accueil » Annonces » Aliou Bah justifie son rapprochement avec Dalein : ‘’les défis démocratiques nous interpellent’’

Aliou Bah justifie son rapprochement avec Dalein : ‘’les défis démocratiques nous interpellent’’

Le président du Mouvement démocratique libéral (MoDeL) affirme que les discussions en cours en vue d’un rapprochement entre son parti et l’Alliance nationale pour l’alternance et la démocratie (ANAD) de Cellou Dalein Diallo vise à se réorganiser pour mieux défendre les acquis démocratiques.

Aliou Bah estime qu’il n’est pas question de laisser la Guinée sombrer sous la gouvernance d’Alpha Condé, d’où son rapprochement avec l’ANAD.

‘’Il s’agit des entités qui partagent le même souci, celui qui consiste à dire qu’il ne faut pas rester les croisés tandis que notre pays est en train de s’engouffrer davantage compte tenu de la situation que chacun de nous est en train de vivre’’, révèle-t-il.

‘’Il y a quelques mois, nous avons commencé les discussions sur la base des convergences de vue. Nous avons évalué la situation ensemble et avons décidé de travailler main dans la main pour que les forces politiques du pays se réorganisent et qu’on essaie de continuer la bataille, parce que les défis démocratiques nous interpellent’’, ajoute Aliou Bah.

Selon lui, ‘’il ne s’agit pas de dissoudre l’un dans l’autre, ni d’une alliance politique, encore moins électorale (…). L’objectif est de ramener la Guinée dans un processus démocratique normal. Il s’est trouvé que le régime actuel s’est donné un semblant de légalité sur la base des lois taillées sur mesure. Mais ce régime n’a plus de légalité d’autant plus qu’il a été imposé par la force’’.

Cet opposant au troisième mandat d’Alpha Condé assure qu’il est hors de question de courber l’échine face au régime en place.

‘’Nous ferons de notre mieux pour que notre pays revienne dans le processus démocratique, adviendra ce qu’il adviendra. Nos amis sont en prison, d’autres sont dans les cimetières, mais est-ce que cela doit nous démotiver sous prétexte que des gens veulent nous tuer, nous arrêter ou nous mettre en prison ? Mais non’’, conclut Aliou Bah.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info