Accueil » Annonces » Abdourahamane Sano du FNDC sort de son silence : ‘’Ce coup d’Etat était déjà précédé par un coup d’Etat constitutionnel d’Alpha Condé’’

Abdourahamane Sano du FNDC sort de son silence : ‘’Ce coup d’Etat était déjà précédé par un coup d’Etat constitutionnel d’Alpha Condé’’

Le coordinateur du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) a confié à la radio Deutsche Welle qu’il est animé par un sentiment de regret et soulagement après le renversement du régime d’Alpha Condé par des militaires réunis au sein du Comité national pour le redressement et le développement (CNRD).

Abdourahamane Sano affirme qu’avant le putsch militaire du 5 septembre, Alpha Condé a lui-même procédé à un ‘’coup d’Etat constitutionnel pour se maintenir au pouvoir. Et aujourd’hui, c’est un coup d’Etat militaire qui le remplace’’.

Le patron du FNDC assure qu’il regrette le coup d’Etat, ‘’parce que, comme vous devez le savoir, cette situation que nous vivons aujourd’hui aurait pu être évitée. Et qu’on en soit arrivés là, avec le chemin parcouru, avec son lot de blessés, de morts, des dégâts matériels, des pillages de l’économie, pour en arriver à un troisième mandat totalement intoxiqué par la lutte du peuple à travers le FNDC, tout cela suscite du regret car l’alerte avait été donnée à tous les niveaux. Malheureusement, le régime n’a pas voulu comprendre’’.

L’ex-ministre de l’Agriculture sous le CNDD se dit en même temps soulagé ‘’parce que le régime qui avait viré à un régime dictatorial est parti. Je crois que c’est un grand soulagement pour le peuple de Guinée mais en même temps, nous sommes face à un défi, le nouveau défi, qui est extrêmement important. Donc le départ de M. Condé et de son régime ne devrait pas nous distraire de la gravité de la situation’’.

A qui veut l’entendre, Abdourahamane Sanoh dit que ‘’nous ne souhaitons pas la confiscation du pouvoir. Nous sommes des républicains et ne souhaitons pas de coup d’Etat, mais ce coup d’Etat-là était déjà précédé par un coup d’Etat constitutionnel, Alpha Condé l’avait imposé aux populations’’.

Il estime que ‘’l’impunité qu’il utilisait pour la répression s’est retournée contre lui. Apparemment. Mais cela ne doit pas nous distraire des risques car nous entrons dans une période inconnue. Il faut une mobilisation assez forte du FNDC, de ses démembrements, de tout le peuple de Guinée pour faire en sorte que ceux qui arrivent au pouvoir qui pratiquement prenne le bénéfice du combat du FNDC, s’inscrivent dans les normes requises et dans les espérances de notre peuple’’.

Abdoulaye Bella DIALLO, pour VisionGuinee.Info

00224 628 52 64 04/abdoulbela224@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info