Accueil » Politique » Transition en Guinée : ‘’Ce que nous devons faire ne peut pas être fait en un ou deux ans’’, selon Faya Millimono

Transition en Guinée : ‘’Ce que nous devons faire ne peut pas être fait en un ou deux ans’’, selon Faya Millimono

Une semaine après la chute du régime d’Alpha Condé et l’avènement du Comité national pour le redressement et le développement (CNRD), des pourparlers sont prévus entre la junte militaire et les forces vives de la nation. La durée de la transition est sans doute l’un des points les attendus.

Pour le président du Bloc Libéral, ‘’la question de la transition ne doit pas se poser en termes de mois ou d’années’’.

Pour le moment, dit-il à Evasion, ‘’il faut se poser la question de savoir que devons-nous faire pour que la Guinée de demain ne permette à sa jeunesse d’errer à travers le monde’’.

Faya Millimono estime qu’il faut aller pas à pas pour éviter de commettre les erreurs du pays. ‘’Ce que nous devons faire est suffisamment costaud que ça ne peut pas être fait en un ou deux ans. Il faut qu’on prenne du temps pour traverser cette transition en bonne et due forme’’, suggère-t-il.

En début de semaine, la Coalition des partis pour la rupture (CPR) à laquelle appartient le Bloc Libéral a laissé entendre la Guinée a besoin d’un véritable changement sociopolitique à dimension plurielle. ‘’C’est seulement un changement de large envergure qui pourrait assurer sa renaissance globale car les systèmes politiques hybrides qui se sont succédés jusqu’à maintenant l’ont divisé et paupérisé’’, indique-t-elle dans une déclaration.

Faya Millimono et ses alliés estiment qu’une ‘’période de transition politique constitue le passage obligé pour opérer la rupture d’avec la mal gouvernance que les guinéens ont longtemps subie ; mais pour être efficace’’. La transition, à leurs yeux, devrait être fondée sur la mise en place d’un gouvernement de transition inclusif, tout en précisant que ‘’le gouvernement d’union nationale annoncé ne devrait pas être basé sur la répartition géographique des privilèges ; mais sur la compétence et sur les préoccupations de toutes les classes sociales et de toutes les régions’’.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info